Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresses à retenir..

 
Auberge de la Cascade
Saint Chély du Tarn
48120 Ste Enimie
 
Gîte d'étape "La Martinette"
Hameau la Martinette
38580 La Ferrière d'Allevard

 Les Ecuries de l'Aube
Route de Vauvenargues
13100 St Marc Jaumegarde

Cliquer ici


SALONS de SAINT PONS
 (où nous avons fêté Mado)
13420 Gémenos
04 42 84 15 14

Cliquer ici

Terre de Chanvre
10 rue Fontange 13006
Marseille 
tel : 04 91 42 06 75
  Cliquer ici.

Le Relais d'Aguilar
 Tuchan 11350
Tel: 0468454784

Cliquer ici

Relais Cap France "La Jacine"
Bouvante le Haut
Idéal pour vos séjours dans le Vercors.

Cliquer ici


"Bijoutia - Claudia.B"
Création artisanale de bijoux.
Montréal - Canada
Cliquer ici
 
Roland FERRANDI
Tous travaux électricité
23 Traverse de Rabat 13009 Marseille
TEL : 0680151644
E-Mail : frelec09@gmail.com

Gilles DI MARTINO
Une aide précieuse pour tous vos
"problèmes informatiques"
Portable : 0633602150
 Courriel : aide.ordi13@free.fr
 

Rechercher

">

Ma Musique

24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 07:24

L’abbaye de Silvacane dite autrefois abbaye de Sauvecanne, est une abbaye

cistercienne  située dans la commune de La Roque-d'Anthéron, dans le

département français des Bouches-du-Rhône et la région PACA;

Elle a été fondée en 1144 des moines venus de l’abbaye de Morimond.

Avec Sénanque et le Thoronet, Silvacane fait partie des trois abbayes

cisterciennes de Provence appelées les « trois sœurs provençales » qui

témoignent du grand rayonnement de l’ordre cistercien en Provence.

C'est la plus récente des trois et la seule qui n'ait pas retrouvé une activité

conventuelle.

Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'AnthéronAutour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron

L'abbaye doit son nom aux marécages à roseaux de la Durance, au bord de

laquelle elle est implantée : « silva cannorum », la forêt de roseaux

C'est en 1144 que les moines s'installèrent dans cette forêt. Et c'est un groupe de cisterciens de Morimond, sous la conduite de l'abbé Othon, demi-frère de l'empereur Conrad III3, qui remplacèrent les bénédictins en prenant en main l'abbaye de Silvacane dès son affiliation à l'Ordre cistercien et effectuérent les travaux de bonification des terres environnantes.

Protégée par les grands seigneurs de Provence, les débuts de l'abbaye furent dynamiques.

En 1175, Bertrand des Baux entrepris la construction de l'église, où il est enterré.

Peu après, en 1188, l'abbaye de Silvacane fonda une filiale à Valsaintes, près d'Apt.

Mais le déclin qui s'amorça dès la fin du XIIIe siècle sera irréversible. Un conflit

avec l'abbaye de Montmajour éroda son aura. Le sac de 1358 par le seigneur d'Aubignan et les grandes gelées de 1364 qui anéantirent les récoltes d'olives et de vin entraînairent le déclin et, pour conclure, les inondations de la Durance, en

1440, détruisirent le monastère4. En 1450, l'abbaye fut annexée au chapitre de la cathédrale Saint-Sauveur d'Aix-en-Provence, et les abbés de  Valsaintes rétablis.

Devenue église paroissiale de la Roque-d'Anthéron au début du XVIe siècle, elle

subit des dégradations pendant les guerres de religion. Lorsque la Révolution

éclate, les bâtiments sont à l'abandon ; vendus comme bien national, ils sont transformés en ferme.

L'église est racheté en 1845 par l'État, et restaurée par Révoil puis Formigé.

Le reste est acquis par l'État en 1945, e a été progressivement restauré : ainsi sur

des fondements découverts en 1989 ont été restitués, à l'Ouest, des bâtiments monastiques, le mur d'enceinte ainsi que l'hôtellerie des moines.

Ce petit retour historique nous paraissant bien nécessaire avant d’entamer le compte-rendu de la randonnée du 2 mars, car, notre

chance aidant, le lundi est jour de fermeture et donc la visite

prévue de l’abbaye n’aura pas lieu.

Autour de la Roque d'Anthéron

Lundi 2 Mars 2015, nous voilà donc pour cette seconde semaine des vacances

d’hiver, réunis au parking de l’abbaye, le long de la D 561a, après avoir été

accueillis par une averse non prévue par le prévisionniste !

Les enfants sont les bienvenus accompagnés de leurs Papy et Mamy: Maïna (Maritrovato), Nina et Roméo (Bighelli), Alex et Manon (Pagano);

Ils piaffent d’impatience en attendant le départ prévu aujourd’hui pour 10h15;.

Ce sont Chantal et Gérard qui accompagnent le groupe des 26 adultes et 5 enfants.

Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron

Le départ est donné, Chantal prend le tête de la colonne sur un chemin agricole en

contrebas de la route Départementale 561a en direction de l’ouest ; nous longeons

une plantation de chênes truffiers;

Nous bifurquons plein sud en traversant la route et en longeant un lotissement,

premier élément de la zone urbanisée de la Roque d’anthéron.

La voie goudronnée est en pente assez sérieuse jusqu’à un palier où nous traversons

le Canal de Marseille.

Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'AnthéronAutour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'AnthéronAutour de la Roque d'Anthéron

Un panneau signale la règlementation du sentier de découverte sur lequel nous cheminons. Nous remontons le vallon de la Baume et arrivons bientôt au village

de vacances de la Baume; Christiane et Françis nous signalent que cet

établissement est très souvent le lieu de sessions de formation pour les animateurs

de randonnée pédestres. Nous marchons maintenant sur un sentier non revêtu et toujours en côte mais pas très sévère .

Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron

 

Une pause est effectuée lorsque nous abandonnons le sentier découverte pour

obliquer à gauche plein sud pour atteindre le sommet de la Chaîne des Côtes.

Nous sommes à cet instant à l’endroit le plus pénible de la journée. Chantal

mène le train en compagniede Manon et Alex qui ne la lâchent pas d’une semelle.

Roméo, lui, très indépendant découvre des variantes en parallèle mais reste

toujours à portée de voix et à vue d’œil!

 

 

 

 

 

Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'AnthéronAutour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron

Au sommet, à la côte 300, à la citerne, deuxième pause, il est presque midi mais si

la vue est très belle en direction du nord, le Lubéron, l’est au sud d’où on aperçoit

le Bassin de St Christophe alimenté par le canal de Marseille (1849) dont la prise

d’eau dans la Durance se fait au niveau du pont de Cadenet.

Jusqu’en 1970, les marseillais buvaient exclusivement l’eau transitant par

le Bassin de st Christophe, aujourd’hui encore elle alimente les 2/3 des foyers.

C’est à la suite des épidémies de Choléra de 1834 et 1835(relatées superbement

par J.Giono cf. « Le hussard sur le toit »), que le maire de Marseille Consolat

décide, quoiqu’il en coûte, d’amener l’eau de la Durance, seule rivière dont

le débit et la qualité des eaux puisse assainir la cité phocéenne. (à la fin du

XVIII° siècle la ville comptait de 10 à 12000 puits dont la qualité des eaux ne cessaient de se dégrader). C’est Jean-françois Mayor de Montricher,

polytechnicien, diplômé de l’Ecole des Ponts et chaussées, qui de 1838 à 1848

réalise les 82kms du canal et ses ouvrages annexes dont le Bassin de décantation

de St Christophe.

Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron

Revenons à notre rando ; il est 12h20, on s’arrête au point prévu par Chantal, tout

le monde trouve sa place, mais le soleil annoncé n’est toujours pas là, au sud notre

Bassin, et pas très loin une belle bastide isolée dans les pins.

Les enfants engloutissent leur déjeuner et les voilà en train de se réchauffer avec

une partie de « trap-trap », les joues sont rouges pour Alex et Manon, mais les

grands « ne donnent pas leur part au chat » ; on en profite pour faire deux photos.

Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron

Une heure de pause et on repart, cette fois-ci c’est descente non stop, le chemin est

facile mais des trous se forment dans la colonne et il faut attendre les bavards; nous

arrivons sur le canal qui passe en tunnel dans la roche, notre sentier suit le terrain

naturel ; on aperçoit Cadenet au nord de la Durance et on vient admirer le travail

de nos ainés à l’amont de l’ouvrage.

Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron

Nous traversons la D 561a et cheminons dans une zone située entre les deux

canaux et nous retrouvons l’abbaye de Silvacane côté nord et une vue sur la

Roque d’Anthéron.

La petite route tranquille invite à flaner et grands et petits retrouvent les

animaux de la ferme un gros dindon qui fait la roue, un poney qui aime la

compagnie, les enfants les quittons enfin à regrets et terminons notre

périple en remontant au sud vers le

parking, accompagné par quelques gouttes jusqu’aux voitures.

Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron
Autour de la Roque d'Anthéron

Et voici le groupe au grand complet!!!

Autour de la Roque d'Anthéron

Performances de la journée :

 

Distance  : 9kms

Marche : 4h30

Dénivelée : 240m

 

Hormis le temps qui n’était pas très beau, la randonnée était très facile , l’approche finale parmi les animaux a contenté grands et petits ;

Il faudra sans doute en refaire du même type.Merci aux animateurs

Chantal et Gérard, merci à Gérard pour ce compte-rendu très complet

et merci à vous les photographes, Gérard, Chantal, Francis!

 

- Dans le compte rendu, chaque fois que sur une photo il y a de petites flêches

noires, il faut cliquer dessus pour voir la série qui se trouve après, c'est une

possibilité donnée par la nouvelle version du Blog;

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Maryjo - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires