Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresses à retenir..

 
Auberge de la Cascade
Saint Chély du Tarn
48120 Ste Enimie
 
Gîte d'étape "La Martinette"
Hameau la Martinette
38580 La Ferrière d'Allevard

 Les Ecuries de l'Aube
Route de Vauvenargues
13100 St Marc Jaumegarde

Cliquer ici


SALONS de SAINT PONS
 (où nous avons fêté Mado)
13420 Gémenos
04 42 84 15 14

Cliquer ici

Terre de Chanvre
10 rue Fontange 13006
Marseille 
tel : 04 91 42 06 75
  Cliquer ici.

Le Relais d'Aguilar
 Tuchan 11350
Tel: 0468454784

Cliquer ici

Relais Cap France "La Jacine"
Bouvante le Haut
Idéal pour vos séjours dans le Vercors.

Cliquer ici


"Bijoutia - Claudia.B"
Création artisanale de bijoux.
Montréal - Canada
Cliquer ici
 
Roland FERRANDI
Tous travaux électricité
23 Traverse de Rabat 13009 Marseille
TEL : 0680151644
E-Mail : frelec09@gmail.com

Gilles DI MARTINO
Une aide précieuse pour tous vos
"problèmes informatiques"
Portable : 0633602150
 Courriel : aide.ordi13@free.fr
 

Rechercher

">

Ma Musique

30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 06:43

Le tracé du parcours fait aujourd'hui!

Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...

Éguilles est une commune française, située dans le département des Bouches-du-Rhône

Ses habitants sont appelés les Éguillens et les Éguillennes.

Éguilles est situé à une dizaine de kilomètres à l'ouest d'Aix-en-Provence.

Dominant les vallées avoisinantes, le site du village offre le plus beau

panorama de la région depuis un promontoire. La superficie de la commune

est de quelque 3 400 ha et elle inclut le hameau des Figons, distant de

quelques kilomètres du village.

Devenu un grand centre de transhumance des troupeaux de mouton vers

les années 1780, Éguilles développa une industrie lainière.

La révolution industrielle allait provoquer un fort exode rural mais, au cours

du dernier tiers du XXe siècle, la proximité des nœuds de communication, le

développement du bassin d'emplois allaient conduire à la création d'un pôle

d'activités de 71 hectares où se sont implantées diverses entreprises des 

secteurs de l'informatique, du bâtiment et des services.

Village d'Eguilles d'où va partir notre rando du jour!

Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...

Hôtel de Ville – Eguilles

Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...

Lundi 9 mars 2015, le temps est superbe et on ressent dès le matin comme

un radoucissement dans la température matinale, annonciateur d’un printemps

qui n’est peut-être pas très éloigné… !

Au fur et à mesure de l’arrivée de nos marcheurs sur le petit parking qui jouxte

le cimetière « St. Julien » (1) les retrouvailles parfois bruyantes sont

annonciatrices de la formation d’un groupe assez important….

Et en effet, lorsque le départ est lancé, Gérard et Gilbert dénombrent

42 participants !

Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...

Pour la petite histoire (et surtout la grande..) notre parking et l’entrée du

cimetière se situent à l’emplacement du passage de l’ancienne voie Aurélienne.

La Via Aurelia ou voie Aurélienne est le nom donné à la grande voie romaine de la

côte méditerranéenne de l’Italie romaine et de l’ancienne Gaule.

La Via Aurelia a été mise en œuvre à partir de 241 av. J.-C. par le consul Caïus Aurelius

Cotta. Elle partait de Rome,longeait la côte occidentale de la péninsule italienne et passait

par Pisæ / Pise pour arriver à Luna / Luni.

Après sa victoire sur les peuples des Alpes-Maritimes, l’empereur Auguste continua cette

route, à partir de 13 av. J.-C., à partir de Plaisance (Placentia) jusqu’à Arelate / Arles,

sur le Rhône. Elle prendra alors le nom de l'empereur : La Via Julia Augusta.

La construction de la Via Aurelia revêt à l'époque une des plus grandes importances. Jusqu’alors, pour rejoindre Rome à l’Hispanie, il y avait obligation de passer plus au nord,

par le col de Montgenèvre, et d’emprunter ensuite la Via Domitia.

La soumission de ces peuples va permettre de raccourcir le trajet en temps et en

distance, en passant par des zones plus praticables, sans réelle difficulté de circulation

(peu de massifs à franchir, forêts..). Grâce à la voie Aurélienne, Jules César put se rendre

de Rome à Arles avec son escorte en 8 jours, se rendre de Rome en Hispanie avec son

armée en 27 jours.

Le cursus publicus (la « poste » romaine) faisait 70 kilomètres par jour (avec quatre changements de cheval).

La Via Julia Augusta arrivait à Aquæ Sextiæ, l'actuelle ville d'Aix-en-Provence par l'Est.

La Voie Aurélienne passe par le nord d'Eguilles et se dirige vers Pisavis / Salon-de-Prov.

en suivant le tracé de l'actuelle départementale no 17. Elle traverse ensuite la Crau,

passe par Mouriès, pour rejoindre le Mas d'Archimbaud, Le Paradou et Ernaginum,

l'actuel site de Saint-Gabriel (le plus gros nœud routier de la Gaule Romaine entre

Via Aurelia, Via Domitia et Via d'Agrippa). De là se greffait la voie qui venait d'Arelate/

Arles, cité distante de VI milles, soit environ 9 km.

À Saint-Gabriel, La Voie Aurélienne rejoignait la Voie Domitienne qui allait vers l'Espagne

Revenons à notre périple et tout en traversant le centre ancien d’Eguilles,

nous passons près d’un amandier en pleine floraison et tournons à droite

dans le chemin des Grappons qui part vers l’ouest

en balcon sur la plaine d’Eguilles et le viaduc TGV de Ventabren qui est le

plus long de la ligne TGV Méditerranée (1730m).

Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare... Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...

Nous traversons une zone pavillonnaire, et arrivons sur une zone communale comprenant des équipements sportifs, du tri sélectif, des installations sapeurs-pompiers, et poursuivons toujours vers l’ouest, le soleil chauffe et les polaires sont remisées dans le sac, nous abandonnons peu à peu le bitume pour retrouver la campagne et la ruralité; dans le bois de Trafiguières sur le bord du chemin une stèle pour un chien « Nil » et une épitaphe pour nos amis fidèles.

Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...

Ensuite, nous atteignons la Plaine de Richard, la contournons par le nord et

après avoir longé un verger planté d’oliviers, admirons une des deux bories

patrimoine culturel des lieux. Nous filons toujours plein nord en direction de

la D 17 (si vous avez bien suivi c’est l’emplacement de la voie Aurélienne),

puis juste avant de l’atteindre, nous bifurquons à gauche pour prendre un

sentier dans la forêt en forte rampe, un peu plus loin nous remarquons des

bornes de pierre (qui sont les vestiges du chemin de la transhumance appelée

également Draille ou Carraire ou Carraïre en dialecte occitan ) qui balisaient

l’itinéraire des troupeaux partant au printemps pour les pâturages d’estive.

Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...

Une bifurcation permettait alors à une des branches d’atteindre Savines dans l’Embrunais

et remontait ensuite la Durance. L’autre voie franchissait la crête entre la Blanche de Seyne

et l’Ubaye, puis, remontant la vallée à partir de Méolans, conduisait à la Haute Ubaye, ainsi

qu’au Piémont par le col de Larche.

Le sentier atteint le sommet de la crête, nous longeons une clôture sur notre droite sur

1500m environ qui bute sur la ligne grande vitesse.

Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare... Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...

Sur notre gauche des vergers plantés d’oliviers,  notre troupe apprécie le soleil, il est 12h15 ,

après deux heures de marche, il est temps de se restaurer. Un bois sur la gauche ombragé

à 200m du TGV nous invite à la pause, chacun s’installe et ouvre son sac.

Après les gateaux, les liqueurs, Michèle et Gilbert nous offrent les bonbons des Vosges

Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...

Avant de repartir, Francis évoque la prochaine semaine de la rando, une photo de groupe (30 bis),

il 13h45, on repart en longeant la ligne nord-sud , et au bout de 800m nous l’abandonnons pour descendre dans le vallon en direction d’Eguilles, arrivés dans la plaine, le puits point de passage

oblige rappelle à Gérard mars 2011, lors de la reconnaissance avec Maryjo et Josy que ce jour-là

nous avions une « accompagnatrice de charme » ; la végétation ayant bien diminué, une nouvelle

photo s’impose et très heureux que notre accompagnatrice soit toujours aussi charmante… !

Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...

Nous repartons plein Est, au abords des « Platanes », « la Bastidasse » et après avoir traversé

toute la plaine le chemin remonte vers Eguilles et nécessite un pause sur des glissières bois providentielles. L’accès au cœur du village se fait par des voies de desserte peu fréquentées

mais avec obligation de rester en file indienne.

Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...

Un dernier effort, une pause à l’ombre près d’une fontaine-lavoir et nous rejoignons notre

parking ombragé, avec en dessous la voie aurélienne heureux de cette belle journée,

il est 15h45, on se félicite, on se dit à lundi prochain et chacun regagne son véhicule.

Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...
Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...

Photo du groupe présent aujourd'hui!

Eguilles, la Voie Aurélienne, la chaîne de la Fare...

Performances de la journée :

Distance : 13 kms

Marche : 4h

Dénivelée : 223m

Et oui, vous avez bien lu, 4h pour 13kms, c’est pas mal. En effet,

nous sommes partis à 10h10, arrêtés à 12h15, repartis à 13h45,

et arrivés à 15h45 et avec quelques pauses.

Merci à nos accompagnateurs Gérard et Gilbert; Merci à Gérard pour ce compte-rendu détaillé et intéressant qui permet de refaire la rando une

seconde fois! Merci aux photographes : Gérard, Violette et Francis!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Maryjo - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires