Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
PAS et REPAS

Rando du 26/11/18 Ceyreste Vallon du Gendame

4 Décembre 2018, 10:00am

Publié par Gisele

Rando du 26/11/18 Ceyreste Vallon du Gendame

     Ce lundi 26 novembre, Jo et Gérard ont donné rendez-vous à un groupe de marcheurs intrépides que la fraîcheur automnale , les points de blocage « des gilets jaunes » et les caractéristiques techniques de ce tracé situé sur la commune de Ceyreste, n’ont pas découragé.

Rando du 26/11/18 Ceyreste Vallon du Gendame

      La présence humaine sur le territoire de Ceyreste serait attestée par la présence de tessons sur les pentes de l’oppidum, du vallon de Gendame dès 800 av. J-C.

Plus près de nous les marins Grecs et les Romains auraient choisi les rives du vieux port de La Ciotat pour mettre leurs bateaux à l’abri et ainsi commercer avec les populations locales.

 



    

     L’altitude varie de 75m à 500m (côte à atteindre aujourd’hui……)

La température à 9h30 est de 6° et elle n’atteindra au maximum que 12° au plus haut de la journée.

Nous ne pouvons partir qu’à 9h45, car selon les itinéraires de chacun, les sorties de Marseille sont souvent bloquées ou ralenties.

Enfin, le départ est donné, le comptage effectué : 28 (Jo et Gérard n’en attendaient pas autant), et c’est donc le cœur joyeux que nous entamons la longue descente depuis le stade municipal jusqu’au point bas de tout le bassin versant que nous remonterons ensuite tout au long de la matinée.

12345
12345
12345
12345
12345

12345

     La dernière fois que nous avions randonné ici,c’était le 8 avril 2013 et nous n’étions que 13 marcheurs ; Pierre et Gérard menaient la rando ce jour-là, c’était le printemps et la température quasi-estivale ; mais alors  pourquoi une telle défection ? alors qu'aujourd'hui avec les problèmes de circulation et la météo, nous sommes 28! Difficile de le savoir!

Nous voilà donc à la côte 110 et nous entamons le début d’une remontée régulière que la majorité du groupe estimera à postériori relativement « facile ».

Du vallon très végétalisé ponctué de moraines du quaternaire et de ponts constitués d’arbres arrachés, nous bifurquons à gauche pour rejoindre une grande piste qui va surplomber le vallon de Gendame lequel aurait nécessité de plus gros efforts si nous l’avions remonté (pente de 15 à 20% sur plusieurs centaines de mètres).(Merci à nos animateurs de toujours choisir le "meilleur" pour leurs ouailles.)

Rando du 26/11/18 Ceyreste Vallon du Gendame

 

     Nous arrivons à la côte 218 lieu d’une citerne enterrée et effectuons notre première pause , puis poursuivons l’ascension, la piste dégageant petit à petit une vue en plongée sur l’oppidum de Ceyreste .

Un oppidum est un lieu fortifié bâti sur une hauteur.

Celui de Ceyreste a été occupé par des indigènes, ligures ou celto-ligures, dès le 4° siècle avant J-C.

Il est probable qu’il s’agissait d’un poste stratégique, pour la surveillance des voies naturelles de communications.

Il faut savoir qu’à cette époque reculée, le contrôle de la région était assuré par un réseau d’oppida, dont on a retrouvé les vestiges à font Blanche (Roquefort), au pas d’Oullier (la Bédoule), au sommet de la Couronne de Charlemagne (Cassis), etc…

678
678
678
678
678
678

678

 

     L’oppidum du vallon de Gendame occupe un promontoire calcaire, impressionnant  par sa hauteur, long d’environ cent mètres et large de cinquante.

 

L’Oppidum de Ceyreste aurait été abandonné en 49 avant J-C à la chute de Massalia (Marseille), il fut réoccupé au 4° siècle après J-C lors des invasions Wisigoth.

De nos jours, les vestiges apparents consistent en de rares tessons de poteries massaliotes, fabriqués à partir d’argile grossière mi-cassée.

Les tessons rougeâtres les plus épais proviennent certainement de grosses jarres appelées dolia (dolium au singulier) utilisées pour le stockage de l’eau et des céréales.

On trouve aussi quelques débris de vaisselle grise. Au dessous de l’entrée ont été recueillis des morceaux de tuiles de l’époque romaine.

Très endommagé et ravagé par l’incendie de 1962, des  murets de pierre sèche, en ruine, évoquent des fonds de cabanes.

Ce faisant, notre colonne continue de dominer le Vallon de Gendame et poursuit sa progression sur une piste large et régulière très ensoleillée .

9-11-12-13
9-11-12-13
9-11-12-13
9-11-12-13
9-11-12-13
9-11-12-13

9-11-12-13

 

     Puis à la côte 383, Gérard propose une variante (pour ceux qui le souhaitent), permettant d’accéder au gouffre Durand à 500m environ et une douzaine de marcheurs lui emboîte le pas pour cette découverte qui en 2013 avait été couronnée de succès (voir « Ceyreste, le circuit de l’oppidum, Pas et Repas » sur internet)  mais aujourd’hui, notre "archéo-Spéleo-coach" ne trouve rien et l’entrée du gouffre n’apparaîtra pas !!!!

Dépités mais pas abattus, tout notre petit monde reprend sa progression et 30 minutes plus tard, un peu en sueur (pour certains), nous voici au sommet de la commune (499m).

Le cabanon des gardes est occupé par des chasseurs et donc nous ne mangerons pas où c’était prévu ; une clairière en contrebas et au sud de la piste fera l’affaire.

Même si le vent y est moins présent,une certaine "fraîcheur" est omniprésente et nous "avalons" notre déjeuner toujours dans la bonne humeur.

1415
1415
1415
1415
1415
1415
1415
1415
1415
1415
1415
1415

1415

     Quelques clichés caractéristiques du lieu : la Ste Victoire, la côte jusqu’à Toulon, les chênes Kermès chargés de fruits (spécial sanglier), de drôles de "champignons",une photo d’un super groupe, et enfin les cèdres plantés sur la ligne de crêtes.

16-18
16-18
16-18
16-18
16-18
16-18
16-18
16-18
16-18

16-18

 

     Progression ouest-Est par le GR 51 jusqu’à la côte 470  où nous bifurquons à droite sur le vallon des Conquettes (petites conques dans les parois).

Nous retrouvons un micro-climat où la végétation luxuriante, la douceur de la température et la quiétude du lieu nous font entrer dans une bulle préservée des éléments météorologiques dominés par des cathédrales rocheuses ,dans  un sentier sinueux avec des falaises qui surplombent .

Le chemin est facile, et les champignons nombreux.(demandez donc à Michele Renard).

19-31
19-31
19-31
19-31
19-31
19-31
19-31
19-31
19-31
19-31
19-31
19-31

19-31

        

     Après une longue descente, nous arrivons à la côte 257, récupérons sur  la droite, le vallon de Gendame  et le fond du vallon se rétrécie aux abords de l’oppidum qui maintenant nous domine de ses 15 à 20 m de roche .

La façade sud de l’oppidum , un peu plus bas sur la gauche, un four à chaux .

 

Nous retrouvons la côte 110, au plus bas et avant de remonter vers le stade et notre parking par un chemin nord-nord-ouest différent du matin, nous effectuons la dernière pause et là,  Francis très entouré de la gent féminine, réalise une démonstration de nœud dit « du randonneur » à ses chaussures.

 

32-41
32-41
32-41
32-41
32-41
32-41
32-41
32-41
32-41

32-41

 

     Le Noeud du Randonneur : Recette transmise par Annie Blin et nous en profitons pour la saluer et lui faisons de grosses bises.

         Ensuite,après 15 minutes de remontée vers la côte 170 où quelques retardataires qui s'extasiaient devant de bizarres champignons , se font tirer gentiment les oreilles...mais il est 15h et hop quelques metres encore et nous retrouvons les voitures.

Rando du 26/11/18 Ceyreste Vallon du Gendame

      Merci à nos animateurs, Gérard et Jo qui ont bien su insuffler la motivation et nous encadrer pour aller au -delà de la barre psychologique et souvent infondée du "fameux dénivelé".

Personnellement, je me suis renseignée auprès d'eux et ces derniers me connaissant, m'ont encouragé à faire la rando.

Je les en remercie car on s'est régalé!

 

 

Performances de la Journée :

 

        Marche :……….4h30

        Dénivelé :………430m

        Distance:.............11,300kms

 

Merci à Gérard pour le CR et ses photos, ainsi que Violette et Francis.

Comme souvent mes sources extérieures sont de Mr Google.

 

Rando du 26/11/18 Ceyreste Vallon du Gendame

Commenter cet article