Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresses à retenir..

 
Auberge de la Cascade
Saint Chély du Tarn
48120 Ste Enimie
 
Gîte d'étape "La Martinette"
Hameau la Martinette
38580 La Ferrière d'Allevard

 Les Ecuries de l'Aube
Route de Vauvenargues
13100 St Marc Jaumegarde

Cliquer ici


SALONS de SAINT PONS
 (où nous avons fêté Mado)
13420 Gémenos
04 42 84 15 14

Cliquer ici

Terre de Chanvre
10 rue Fontange 13006
Marseille 
tel : 04 91 42 06 75
  Cliquer ici.

Le Relais d'Aguilar
 Tuchan 11350
Tel: 0468454784

Cliquer ici

Relais Cap France "La Jacine"
Bouvante le Haut
Idéal pour vos séjours dans le Vercors.

Cliquer ici


"Bijoutia - Claudia.B"
Création artisanale de bijoux.
Montréal - Canada
Cliquer ici
 
Roland FERRANDI
Tous travaux électricité
23 Traverse de Rabat 13009 Marseille
TEL : 0680151644
E-Mail : frelec09@gmail.com

Gilles DI MARTINO
Une aide précieuse pour tous vos
"problèmes informatiques"
Portable : 0633602150
 Courriel : aide.ordi13@free.fr
 

Rechercher

">

Ma Musique

11 août 2012 6 11 /08 /août /2012 09:02

 

6067.jpg

 

Le matin dès 9h30, ce fut tout d'abord le défilé militaire entre

       le Rond Point du Prado et le Rond Point David .

10h15 : Défilé à pied
- 680 militaires et 32 policiers municipaux ont participé au défilé à pied,

  avec dans l'ordre :
- Groupement de Gendarmerie
- Ecoles militaires de Draguignan
- Ecole de l'Air de Salon de Provence
- Ecole du personnel paramédical des armées de Toulon
- Ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs pompiers d'Aix en Provence.
- 21ème régiment d'infanterie de Marine de Fréjus
- Groupement de soutien de la base de défense de Marseille-Aubagne
- Détachement de la Frégate Surcouf
- Base aérienne 125 d'Istres
- Gendarmerie maritime
- Bataillon des Marins Pompiers de Marseille
- Cadets des marins-pompiers de Marseille
- Hôpital d'Instruction des Armées Laveran de Marseille
- 7ème régiment d'instruction et d'intervention de la sécurité civile de Brignoles
- 2ème régiment étranger de génie de Saint-Christol
- Police Municipale
- 10h30 : Défilé de la Légion Etrangère
- 10h35 : Défilé motorisé
Cette anée 80 véhicules ont participé à ce défilé, dont 20 blindés
- Gendarmerie
- Police Nationale
- Compagnie Républicaine de Sécurité
- 4e Régiment de Dragons de Carpiagne
- 1er régiment de chasseurs d'Afrique de Canjuers
- 2ème régiment étranger de génie de Saint-Christol
- Sapeurs Pompiers des Bouches du Rhône
- Bataillon des Marins Pompiers de Marseille
- Police Municipale


DSC05800.JPG

 

DSC05801.JPG

 

DSC05802.JPG

 

DSC05804.JPG

 

532425_2269085103427_540741446_n.jpg

 

DSC05806.JPG

 

DSC05807-copie-1.JPG

 

DSC05808.JPG

 

DSC05811.JPG

 

599274_2269083903397_979210285_n.jpg

 

532364_2269082063351_1722911606_n.jpg

 

318841_2269082543363_1190992763_n-copie-1.jpg

 

559122_2269087623490_179482015_n.jpg

 

402910_2269086703467_551525953_n.jpg

 

399510_2269088823520_928636879_n.jpg

 

531254_2269087783494_1926699526_n-copie-1.jpg

 

DSC05809.JPG

 

L'après midi avec Gilbert nous décidons d'aller visiter le Surcouf comme il avait
été annoncé le matin au cours du défilé!

 

Caractéristiques du Surcouf

Déplacement 2880 t en surface, 4304 t en plongée

longueur 110m, largeur 9m, tirant d'eau 7,19m

puissance: 7600 cv en surface, (2 Diesel Sulzer de 3800cv), 3400cv

en plongée, (2 moteurs électriques de 1700 cv),

vitesse 18 nœuds en surface, 10 nœuds en plongée - rayon d'action

de 12 000 milles à 10 nœuds

équipage: 150 homme

319484_2269095063676_1314909221_n.jpg

 

Surcouf avait une endurance de 90 jours. Il disposait d'un hydravion de reconnaissance

embarqué et d'une vedette rapide pour l'arraisonnement et d'un local pour loger des

prisonniers éventuels.

Pour loger l'hydravion, Surcouf possédait d'un hangar résistant, situé sur l'arrière du massif.

La mise à l'eau s'effectuait par une grue située à l'intérieur, roulant sur des rails.

Les ailes étaient rangées parallèlement au fuselage.

L'hydravion de type Besson HB IV pesait 170 kg. Il devait pouvoir voler six heures à 150 km/h,

la durée de mise à l'eau était de 30 minutes. La grue servait aussi à mettre à l'eau la vedette

d'interception, logée dans les superstructures.

563909_2269091703592_843474082_n.jpg

 

Armement:

Surcouf était armé de deux canons de 203 mm, tirant 150 coups par pièce.

Ces canons étaient les mêmes que ceux des croiseurs lourds de 10 000 tonnes,

l'angle de pointage maximum de 30° permettait une portée maximale de 27500 m,

et un champ de tir de 130°, de part et d'autre de l'axe.

A la différence des pièces d'artillerie installées antérieurement sur les sous-marins

qui baignaient dans l'eau en plongée, c'est une tourelle à fut pivot étanche reposant

sur un pot de presse qui équipait Surcouf. Avant de plonger la pression était coupée,

la tourelle descendait de 20 mm de façon à reposer sur son joint d'étanchéité. Celle-ci

était assurée par le poids de la tourelle (185 tonnes). De plus le fut passait par un presse

étoupe, qui assurait l'étanchéité en plongée. Celle aux embrasures et à la bouche des

pièces étaitassurée par des joints et des tapes.

Le personnel de la tourelle, 10 hommesentrait par une porte étanche, située dans le fut.

La tourelle était équipée d'un télémètres de 4 mètres, d'une portée de 12 000 mètres.

En plongée, la tourelle était immobilisée au gisement zéro, le télépointage au gisement 90°.

Elle pouvait tirer 150 seconde après la venue en surface.

L'armement était complété par 10 tubes lance-torpilles de 550 mm et 14 torpilles de réserve,

2 canons de 37mm (réserve 1000 coups) et 4 mitrailleuses.

283626_2269092983624_351712551_n.jpg

255325_2269093943648_1250981281_n.jpg

 

Cabine de pilotage

181315_2269094503662_1982547756_n.jpg

 

Historique du Surcouf

Construit par l'arsenal de Cherbourg, Surcouf fut mis sur cale en 1927; lancé le 18/11/1929,

il entra en armement pour essais en 1930; la mise au point fut laborieuse; il entra en service

en 1934 après une traversée de longue durée de Konakry à Cherbourg à la vitesse de 14 noeuds.

En 1937, il entre en refonte à Brest pour améliorer la stabilité, le kiosque fut surélevé de 0,85 m.

De mai à juillet 1938, Surcouf effectue une croisière aux Antilles et sur les côtes d'Afrique.

En 1939, il est à Dakar. Le 18 octobre il rentre à Brest pour un grand carénage.

En réparation à Brest, Surcouf appareille en urgence, sur un moteur, lors de l'invasion allemande

et rallie Plymouth, ou il arrive le 20 juin. Le 3 juillet, les Anglais s'en saisissent lors de l'opération

Catapult, après une lutte qui coûta la vie à un sergent anglais et à un français.

L'amiral Muselier demande l'armement du Surcouf par les FNFL, bien que seul le tiers de l'équipage

soit encore à bord, d'où quelques difficultés pour compléter le personnel.

Le 14 mai 1941, il est affecté à un secteur de patrouille au nord des Açores, sous le commandement

du CV Ortoli. Le 20 septembre 1941, le CF Blaison prend le commandement du Surcouf.

Le sous-marin entre en carénage à Portsmouth (USA).

Le 30 novembre, il rallie les Bermudes, il est à Halifax le 10 décembre 1941 où il rejoint les corvettes

Mimosa, Alysse et Aconit et participe avec elles à l'occupation des îles Saint Pierre et Miquelon,

opération effectuée sous les ordres de l'amiral Muselier. Le Surcouf est en mauvais état et est

réparé tant bien que mal à Halifax puis rallie les Bermudes le 6 février 1942. Le 12 février, il appareille

pour Tahiti, via le canal de Panama, il a toujours de sérieux problèmes de moteurs électriques.

Il n'arriva jamais dans la baie de Colon, qu'il aurait du atteindre le 18 février.

561236_2269092263606_683169845_n.jpg

 

Une série de 3 sous-marins avait été envisagée mais le Surcouf sera le seul à être

construit. Bâtiment ambitieux, le Surcouf était complexe et fragile et l'on peut

penser que, malgré son expérience des "bâtiments submersibles"l'industrie française

de l'époque n'était pas en mesure de relever un tel défi technologique. ....

3646_2269093583639_773676493_n-copie-1.jpg

 

Passerelle installée pour les visiteurs

396156_2269091343583_1521380813_n-copie-1.jpg

 

La grande roue à l'heure du feu d'artifice..

DSC05814

 

 

Feu d'artifice du 14 juillet à Marseille Pour la Fête Nationale;

Marseille sort le grand jeu. Avec les travaux du Vieux-Port,

                            Rendez-vous sur le Prado

DSC05815.JPG

 

Cette année, exceptionnellement en raison des travaux de rénovation de

semi-piétonnisation du Vieux-Port, toutes les festivités du 14 juillet se sont

déroulées sur le Prado et Parc Borelly.

DSC05816.JPG

 

Cette année, le spectacle pyrotechnique aura duré 25 minutes et composé

de plusieurs tableaux autour de la thématique des "couleurs de l'été avec

les tons chauds de la Provence"

DSC05817.JPG

 

Après quelques bulles chez Michèle Vidal, nous partons à pieds à proximité

du Parc Borelly pour voir le feu d'artifice, il y a la pagaille dans les rues

nous ne regrettons pas d'être à pieds...surtout que nous voyons très bien!

DSC05822.JPG

 

Le spectacle débuta par des tirs de bombes changeant de couleurs.

Il était rythmé par des tirs « calmes et doux », puis par des séquences

digitales rapides à rythme de cavalerie, accompagnés d'une explosion

de couleurs estivales et de formes géométriques.

DSC05823.JPG

 

DSC05825.JPG

 

DSC05828

 

DSC05829-copie-1.JPG

 

Pour le bouquet final, le public a pu admirer un grand « mozzafiato »

ininterrompu, composé de chandelles de pluie d'argent, des volcans

sifflets avec des étoiles bleues, blanches et rouges, des bombes de

gros calibre tirées sur un rythme effréné.

Le spectacle s'acheva dans un mouvement endiablé de couleurs coordonnées. 

DSC05830.JPG

 

DSC05829-copie-1

 

DSC05833.JPG

 

DSC05834.JPG

 

Après ce feu d'artifice, les avis sont partagés...pour ma part il m'a

beaucoup plu car différent des années précédentes et moi j'aime

les nouveautés!!

Ce qui a été ennuyeux, c'est la circulation après celui-ci, tout les

quartiers Sud étaient bloqués si bien que lorsque j'ai déposé

Gilbert au métro, il était trop tard, il n'y en avait plus...il a dû

rentrer à pieds chez lui à St Julien!!!

DSC05835.JPG

 

Merci à Francis Aupicon pour les photos du feu d'artifice et du défilé...

Partager cet article

Repost 0

commentaires