Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresses à retenir..

 
Auberge de la Cascade
Saint Chély du Tarn
48120 Ste Enimie
 
Gîte d'étape "La Martinette"
Hameau la Martinette
38580 La Ferrière d'Allevard

 Les Ecuries de l'Aube
Route de Vauvenargues
13100 St Marc Jaumegarde

Cliquer ici


SALONS de SAINT PONS
 (où nous avons fêté Mado)
13420 Gémenos
04 42 84 15 14

Cliquer ici

Terre de Chanvre
10 rue Fontange 13006
Marseille 
tel : 04 91 42 06 75
  Cliquer ici.

Le Relais d'Aguilar
 Tuchan 11350
Tel: 0468454784

Cliquer ici

Relais Cap France "La Jacine"
Bouvante le Haut
Idéal pour vos séjours dans le Vercors.

Cliquer ici


"Bijoutia - Claudia.B"
Création artisanale de bijoux.
Montréal - Canada
Cliquer ici
 
Roland FERRANDI
Tous travaux électricité
23 Traverse de Rabat 13009 Marseille
TEL : 0680151644
E-Mail : frelec09@gmail.com

Gilles DI MARTINO
Une aide précieuse pour tous vos
"problèmes informatiques"
Portable : 0633602150
 Courriel : aide.ordi13@free.fr
 

Rechercher

">

Ma Musique

21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 07:18

 

Parcours-en-Inde-du-Sud.JPG

Le fils d'Annie Blin, en mission en Inde à Hyderabad, pour quelques

mois, est parti avec son épouse Sophie et leur fille Louise..

Sophie envoie régulièrement des récits croustillants narrant ses

aventures indiennes...

C'est assez cocasse et il serait dommage de ne pas partager ces

moments uniques qu'elle vit dans ce pays..

Les illustrations avec ces quelques photos en disent long!


bus7.jpg

 

 

Aujourd'hui c'est décidé je prends le bus en Inde! 

Non, pas le bus de routard qui fait la liaison Delhi- Calcutta en 28h avec

112 passagers à bord, valises sur les genoux, pas de clim, pas d'arrêt. 

Non, je prends le bus de la ville, qui m'amènera d'un point A à un point B.

Ca fait 10 mois que je veux tenter cette folle expérience, ça fait 10 mois

que mes amis indiens m'en dissuadent.

Bravant" l'establishment indien", c'est décidé aujourd'hui je prends le bus ..

j'ai envie de tenter l'expérience du bus indien une fois dans ma vie ...

Ca fait 10 mois que je les vois ces bus, que je tente de les éviter,que je les

insulte copieusement, que j'essaye de deviner où ils vont, que j'essaye de

comprendre leur stratégie d'arrêt, et que j'essaye de compter combien de

personnes peuvent être à bord .

Pas folle la guêpe, je me suis quand même un brin renseignée avant de

tenter l'aventure avec un petit A... En Inde, il y a 3 sortes de bus de ville :

les rouges, les marrons et les bleus...

 

bus6.jpg


1°)les bus rouges, les plus pourraves, à première vue on dirait qu'ils sont du

siècle dernier, ça fait longtemps qu'ils n'ont plus de fenêtres mais c'est tant

mieux car comme ils n'ont pas la clim, ça fait courant d'air, les suspensions,

elles, n'ont jamais existé, les sièges sont des bancs fixées au sol, ils sont

conduits par les chauffeurs de bus les plus fous de la planète, les rouges

étaient initialement réservés aux "non educated people", ça plante un brin

le décor social...

 2°) les bus bleus, on monte d'un cran dans le luxe, ils ont des fenêtres mais

toujours pas la clim, les sièges sont des chaises fixées, suspensions ayant

existées dans le passé, destinés aux "educated people".

3°) les bus marrons, soi-disant le summum, mais pour moi pas de différence

entre les bleus et les marrons, le prix peut-être ... Dans tous ces bus, quelque

soit leur couleur, il y a une "female zone" et une "gent zone" : en gros les

hommes à l’arrière, les femmes devant ... même si tu te déplaces avec une

personne, avec qui tu aurais souhaité bavarder pendant ton trajet en bus,

mais qui, par manque de chance, est du sexe opposé au tien....

tu te sépares dans le bus.

pt39864.jpg

Ensuite, je me suis aussi renseignée un brin sur les itinéraires potentiels ...

et j'ai réussi à comprendre qu'il y avait 2 sortes d'arrêt sur les itinéraires

des bus : les arrêts obligatoires et les autres... sauf que la qualité des arrêts

n'est précisée nulle part, donc tu ne sais pas si le bus va s'arrêter ou pas là

où tu veux monter et là où tu veux descendre, ça complexifie un brin ton trajet.

Et pour que mon aventure soit vraiment une aventure, j'ai décidé, grande folle

que je suis, de prendre le premier bus qui passait à mon arrêt quelque soit la

couleur ! Moi, mon trajet théorique c'était from Lumbini Springs (home) to

Begumpet (office).

 

bus.jpg

Jour J, Heure H, je me plante à l'arrêt le plus proche de la maison.

Durant ma phase exploratoire, j'avais repéré un attroupement de personnes

attendant là tous les matins j'en avais donc déduit que c'était un arrêt de bus..

J'arrive donc, en ce matin blême à l'heure où blanchit la campagne, au supposé

arrêt de bus (chouchou m'y a déposée en voiture en se moquant un brin :

"See you VERY soon, Darling !"....),

je m'adresse à un monsieur qui a l'air d'aller travailler à Wall street :

"Good morning Sir, please, is it a bus stop ???"

"Yes M'am, this is a stop for bus, tuktuk, collective tuktuk, carpooling and ...." 

Thanks god, c'est l'arrêt pour tout ce qui roule ... je m'empresse de demander

à mon nouvel ami si le bus pour Begumpet (my office) passe par là...

Celui-ci me répond d'un YES franc et généreux, mais bon je vous rappelle que

le YES indien vaut ce qui vaut ... mais je suis confiante !


Les Tuktuks indiens... Sophie et Louise

Mes-images-49 1079

Quelques collective tuktuk passent, s'arrêtent et ramassent des grappes de

personnes...Tout à coup, j'aperçois au loin, dans la brume opaque de CO2, un bus,

un marron, je me prépare psychologiquement à monter mais mon nouvel ami, qui

veille au grain, m'arrête en me disant que celui-ci va à HighTech city, le paradis

de l'informaticien... Cette première déconvenue me sera très utile car je remarque,

lors du passage du bus, que celui-ci ne s'arrête pas à l'arrêt, tout juste il ralentit,

il faut grmper en marche (grand classique en Inde, je m'y attendais et avais prévu

en conséquence la tenue qui va bien : Converse de compet' aux pieds ce matin !)

20 minutes plus tard, nouveau bus, direction Downtown confirmée par mon ami

from Wall street, c'est pour moi.. Je cours et grimpe en marche dans le bus selon

la technique maintes fois observée (la technique si cela vous intéresse pour un

futur voyage en bus de ville indien, c'est la technique du relais 4*100m haies,

tu commences à courir avant que le bus n'arrive et quand il passe à ta hauteur

tu jump en te tenant à ce que tu peux ... l'erreur peut toutefois être fatale au vu

de la circulation environnante et des freins du bus...), je chope donc un bus bleu

(j'aurai préféré un rouge mais bon...).


Evidemment je suis la seule non-indienne à bord, j'ai mon ticket acheté

chez le vendeur de téléphone portable, une espèce de feuille format A4,

écrit en telugu...je ne repère aucun composteur, j'aborde alors le chauffeur

qui est entrain de manger un chapathi en téléphonant à son pote,

"Sir, I would like validate my ticket please ?" il me répond un truc

incompréhensible en telugu.. "Ok Thanks Sir ...".

Initiée par mes amies indiennes, qui elles ne prennent jamais jamais le bus,

je me dirige vers l’avant du bus, vers la "female zone" ..."Hiiii les copines,

how are you today ?". On est tout près les unes des autres et on est très

nombreuses... une dame veut me laisser sa place à côté de la fenêtre (tout ça

parce que je suis blanche ...ou peut-être parce qu'elle en a ras le bol de se

prendre les gaz d'échappement dans le nez ....) ...


Certes il doit faire 45°c dans le bus mais bon j'ai quelques règles de

savoir-vivre, je refuse poliment et reste sur mon 1/4 de siège côté couloir,

la zone la plus "hot" du bus ... Aussitôt 5 enfants arrivent vers moi, me

parlent en telugu et escaladent mon sac à PC, leurs mères rappliquent...

Je fais salon tout en checkant du coin de l'oeil le trajet du bus afin de ne pas

finir à l'opposé du point B (my office)...

C'est bien sur l'heure de pointe, tout est bouché, le chauffeur du bus déploie

alors toute sa panoplie de "chauffeur-de-bus-le-plus-fou-d'Hyderabad":

il se créé une 4e voie perso sur la voie inverse, zigzague entre les tuktuks

et les vaches sacrées,   teste son frein à main ou du moins ce qu'ilen reste

dans les virages, squizze les quelques arrêts "obligatoires" au passage,

ce qui bizarrement ne fait hurler personne... tout le monde monte ou descend

en route, le tout en jumpant allégrement, qui en sari, qui avec ses gros

paquets sur la tête, qui avec 2 nouveaux-nés dans les bras, ...

Je reconnais la route, l'ambiance devient de plus en plus hot dans le bus,

on frise la sursurpopulation, je veux me lever pour laisser une femme,

que je qualifierais de centenaire,s'asseoir à mon 1/4 de place mais

elle préfère s'asseoir par terre ...


Le vélo-bus , ramassage scolaire..

autobusVeloIndeW520H400.jpg

Mon but approche, je reconnais le temple de Vyshnoo à gauche ...

Je commence à faire un avec mon siège en skaï beigeasse, j'ai un brin

chaud, toute la "female section" du bus est venue discuter avec moi

(notez la différence majeure avec les voyages en bus/métro en France

ù seuls les quelques roms encore parmi nous t'abordent pour te chanter

leur jolie chanson...):

"Where do you come from ?" "Where do you live in HYD ?", "

Do you have children, girls or boys ? " et la question qui tue....

"You don't have driver M'am ?" ...

No comment, mais en gros ça veut dire "Mais qu'est ce que tu fous

là,toi, dans ce bus ?".


Mon nouvel ami de bus en costume Wall street, défiant les lois de

ségrégation sexiste en vigueur dans les transports indiens, vient très

gentiment me dire qu'il va bientôt falloir descendre et c'est pas faux,

on approche du point B...

Je présuppose que le chauffeur ne va pas s'arrêter, d'ailleurs je ne sais

même pas où est l'arrêt donc je fais comme tous les autres quand mon

but est en vue ...je JUMP !

bus8.JPG

 Et voilà,

il est H +1.30 du départ, je suis en nage, le pantalon en lin collé aux

fesses, mais j'ai adoré ce petit voyage socio- anthropologique dans

la moiteur indienne du matin...

J'ai relié le point A au point B, j'ai appris plein de choses, j'ai beaucoup

discuté en anglais, en télugu aussi..., avec une ribambelle de gens, j'ai

mangé un "nan" offert par ma voisine, j'ai eu quelques sensations fortes

relatives à la conduite rallye de notre chauffeur, j'ai fait un peu de sport,

du jump, et j'ai surtout une nouvelle fois pu constater la gentillesse

naturelle des indiens ...

Bref que demande le peuple ? Je vous conseille le bus en Inde!

N.B 1 : Chouchou est bien sur, arrivé bien avant moi au boulot, il m'a

vu arriver dans un état qui provoqua en lui un discret mais visible

sourire narquois ...  

"Alors c'était comment le bus indien ?  T'as pris ta carte orange ?..."

Indien 886

Merci Annie et merci Sophie pour cette histoire vécue en Inde.

Pour ma part j'ai bien ri!

Il y a d'autres récits de Sophie, tout aussi croustillants...

se déroulant dans d'autres situations et toujours en Inde!

Si celui-ci vous a plu, de temps en temps, j'en mettrai un 

nouveau sur notre blog.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jacques 23/11/2010 17:01



à quand la suite .... train, vaches ???????? J'ai beaucoup aimé. Merci jacques



Michèle Escudéro 21/11/2010 08:43



Oui la suite, la suite Maryjo. Très imagé, on s'y croirait.