Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresses à retenir..

 
Auberge de la Cascade
Saint Chély du Tarn
48120 Ste Enimie
 
Gîte d'étape "La Martinette"
Hameau la Martinette
38580 La Ferrière d'Allevard

 Les Ecuries de l'Aube
Route de Vauvenargues
13100 St Marc Jaumegarde

Cliquer ici


SALONS de SAINT PONS
 (où nous avons fêté Mado)
13420 Gémenos
04 42 84 15 14

Cliquer ici

Terre de Chanvre
10 rue Fontange 13006
Marseille 
tel : 04 91 42 06 75
  Cliquer ici.

Le Relais d'Aguilar
 Tuchan 11350
Tel: 0468454784

Cliquer ici

Relais Cap France "La Jacine"
Bouvante le Haut
Idéal pour vos séjours dans le Vercors.

Cliquer ici


"Bijoutia - Claudia.B"
Création artisanale de bijoux.
Montréal - Canada
Cliquer ici
 
Roland FERRANDI
Tous travaux électricité
23 Traverse de Rabat 13009 Marseille
TEL : 0680151644
E-Mail : frelec09@gmail.com

Gilles DI MARTINO
Une aide précieuse pour tous vos
"problèmes informatiques"
Portable : 0633602150
 Courriel : aide.ordi13@free.fr
 

Rechercher

">

Ma Musique

17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 07:55

 

village-causse-mejean.jpg

Samedi 29 Mai 2010, après une bonne nuit réparatrice,

puis un copieux petit déjeuner, nous pouvons attaquer

cette 2ème journée sereinement.

La veille j'avais annoncé, qu'aujourd'hui, c'était plus de

la balade que de la vraie randonnée car sur notre parcours,

beaucoup de choses à voir et visite de l'"Aven Armand".

C'est sur le "Causse Méjean" que nous allons randonner

et découvrir son histoire, ses hameaux, la flore, ses paysages

immenses et désertiques.


Le CAUSSE MEJEAN est un plateau calcaire de 33.000 hectares, entouré de

gorges profondes (Jonte, Tarn et Tarnon).

Son altitude moyenne est de 950 m. Le climat est sain: étés secs et chauds,

hivers longs et rudes. Il est peu peuplé: 1,4 habitants au km².

Son économie est exclusivement basée sur l'élevage ovin: il y a environ 18.000

brebis sur le Causse. Vous apprécierez son immensité, son calme et son silence.


  

C'est la vue que nous avons de notre chambre d'où chaque matin j'interroge

le ciel...Il fait encore brumeux, il semble cependant que le soleil ne soit pas loin.

Lever 7h, petit déjeuner et à 9h départ pour Drigas sur le Causse Méjean.

P1020258.JPG

 

C'est par la route aujourd'hui déclassée, qui relie Ste Enimie à Meyrueis,

jadis principale traverse du "Causse Méjean", que nous rejoignons le

village de Drigas d'où démarre notre rando des  "3 hameaux du Méjean"

Ouf, le soleil est là, je suis contente!

P1020260.JPG

 

A pieds, nous traversons le village afin de récupérer notre sentier.

Chaque fois nous tombons en admiration devant ces habitations

dont l'arc et la voûte sont les éléments les plus caractéristiques 

et les plus spectaculaires de l'architecture caussenarde, liés à 

une faible occupation de l'espace au sol et une disposition en hauteur.

P1020261.JPG

 

La maison caussenarde superpose citerne, bergerie, habitation et grenier

sous le même toit.

P1020262.JPG

 

Nous trouvons notre sentier par lequel nous allons traverser le

"Causse Méjean" qui avec le Larzac, est le causse le plus connu.

P1020263.JPG

 

Sur le Causse nu les vastes espaces vallonnés couverts de pelouses

sèches ne sont pas sans évoquer un paysage steppique, presque désertique.
Par-ci, par-là, de gros bouquets de fleurs surgissent de cette aridité!

Ici ce sont des "renoncules rampantes"..

P1020265.JPG

 

C'est certainement une des zones les moins peuplées de la région,

les villages sont rares et les steppes immenses, pourtant ces espaces

ne laissent pas indifférent, et c'est bien ce que nous ressentons!

P1020266.JPG

 

Nous savons que sur ce chemin nous devons trouver un petit sentier

menant à "L'enceinte protohistorique de la Rode" indiquée sur la carte.

Aussi nous avons l'oeil afin de ne pas manquer le détour qui nous

pensons en vaut la peine!

P1020271.JPG

 

Nous sommes sur la commune de Hures la Parade, très vaste par sa

superficie qui s'étend sur le causse Méjean et une partie des gorges de la Jonte.

P1020272.JPG

 

Ce Causse  montre un paysage fortement modifié, profondément

marqué par l'empreinte humaine, l'élevage ovin essentiellement.

Les enclos sont construits en pierres et là, on aperçoit au fond,

un abri de bergers..

P1020275.JPG

 

Nous venons de trouver le sentier qui va nous mener à travers

les steppes, au " Site protohistoriquie de la Rode".

Pause boisson puis pause photos, le sol est jonché de fleurs..

P1020470.JPG

 

"Lotier faux cytise" plante vivant dans les terrains caillouteux

et dans  les terres incultes. 

P1020273.JPG

 

Après la pause nous nous dirigeons vers "le site de La rode" à travers 

ce parterre fleuri où le sentier est jalonné de cairns afin de ne pas

s'égarer car il n'est pas toujours très évident!

DSC04136.JPG

 

Ici pas de difficultés aussi ces "Dames"(Geneviève et Michèle..)

sont dans le groupe et non derrière...Elles peuvent même papoter!

DSC03951-1

 

  Les "orchis violettes et jaunes" poussent partout, c'est très joli.

  Nos yeux ne savent où regarder!

P1020279.JPG

 

  Après 1/4 d'heure de marche, le site est en vue..

P1020283

 

"L'enceinte protohistorique de la Rode" est la plus belle des enceintes

protohistoriques du Causse Méjean.

Située entre les hameaux du Buffre et de Drigas, elle occupe tout le sommet

d'une vaste colline de 1107 m d'altitude du haut de laquelle la vue porte

à perte de vue dans toutes les directions, vers l'Aubrac, le mont Lozère,

l'Aigoual... Le choix du site est facilement compréhensible.

DSC04124.JPG

 

L'enceinte date de l'âge du fer, plus exactement de la période de la Tène,

probablement du VIe siècle avant JC.

Le rempart, de plan elliptique, mesure 150 mètres sur 100.

Il entoure totalement une surface de plus d'un hectare, presque

parfaitement plane, légèrement bombée en son centre.

Le mur d'origine était vertical et devait mesurer environ 4 m de haut.

Il était construit en pierres sèches selon une technique et avec des

matériaux assez rudimentaires :

Deux parements sont montés par empilement de pierres ne présentant

pas de cohérence de taille ni de forme.

L'espace entre les deux parement est ensuite rempli de pierres.

Ce style d'appareillage, fragile, n'a pas résisté au temps.

Les pierres issues des effondrements successifs du sommet du mur 

ont progressivement noyé la base dans un cône d'éboulis qui a ensuite 

protégé ce qui restait des parements.

L'actuel talus d'éboulis fait plus de 2 m de haut, et jusqu'à 8 mètres de large !

DSC03952.JPG

 

Les sites d'implantation étaient choisis en fonction de leurs 

différentes qualités stratégiques ou logistiques.

Vue que nous avons depuis le site de La Rode...

P1020284.JPG

 

Le sol est beu... par  ces "myosotis gazonnant" ...

P1020290.JPG

  

Nous faisons le tour du site soit sur le mur d'enceinte, pour la vue,

soit en le longeant ce qui est plus confortable pour les pieds.

P1020289.JPG

 

Nous sommes intrigués par cette fleur très discrète  que nous avons

du mal à identifier... après recherches...c'est une "anémone pulsatille".

DSC04146.JPG

 

Le groupe sur le mur d'enceinte du site explore ces lieux historiques.

P1020286.JPG

 

Comme bien souvent on immortalise notre visite en ces lieux...

P1020296.JPG

 

Puis nous continuons notre périple.. régulièrement nous passons

par ces passages infranchissables par les animaux...

P1020302.JPG

 

Après les pelouses et les landes à buis et à génévrier, nous traversons

une petite plantation de pins noir. Il est 11h50, aussi nous hâtons 

le pas car l'endroit envisagé pour le repas est encore un peu loin...

P1020306.JPG

 

Le sentier est plat, donc tout le monde avance à la même cadence,

voilà qui est bien!! Notre petit monde aurait-il faim?

P1020311.JPG

 

Le soleil est là et rend notre balade bien agréable.. rien de difficile,

de belles choses à voir, que du bonheur pour nous tous!

P1020465.JPG

 

Et là, surprise, nous sommes en vue du village du Buffre,

et notre sentier doit traverser cette prairie tout en fleurs;

DSC03962.JPG

  

Nous mettons un certain temps à traverser tellement c'est beau,

Chacun essaye de reconnaître toutes ces fleurs pour la plupart méconnues!

les photographes s'en donnent à coeur joie...

DSC03967.JPG

 

Ce parcours, je l'avais fait il y a 5 ans, je l'avais trouvé tellement beau

que pour ce WE, j'avais tenu à le refaire, c'est d'ailleurs le seul que j'ai

refait, les autres randos étant nouvelles!

P1020315.JPG

 

                    "Trèfle rouge"

P1020316.JPG

 

                    " Un bleuet"

P1020325.JPG

 

De l'autre côté du champ nous apercevons le village du Buffre,

lequel nous devons rejoindre après avoir traversé ce champ de fleurs.

P1020314.JPG

 

Nous entrons dans ce village où l'agriculture confortée par

le "tourisme vert" est l'activité principale de la commune,

P1020330.JPG

 

Nous traversons le village allant à la découverte de ses constructions typiques.

Ces villages sont magnifiques et c'est toujours l'émerveillement de la découverte.

DSC03968.JPG

 

Les Bâtisseurs du Causse ont su faire preuve d'une grande originalité

pour adapter leurs constructions au milieu, si bien que l'on peut parler 

d'un style caussenard. L'architecture du causse est fondée sur 

l'utilisation du seul matériau disponible, la pierre calcaire.

P1020332.JPG

 

Ici le traditionnel four à pain, on peut entrer dedans ce que

font certains d'entre nous, les plus curieux....

DSC03972.JPG

 

Toujours près de ce four à pain, certaines préfèrent faire

une pause sur ce banc au milieu des fleurs...

P1020334.JPG

 

Nous déambulons dans le village où ne ne rencontrons personne...

Il faut dire qu'il est 12h15... les habitants doivent être à table!

A la campagne, on mange à l'heure...ce n'est pas comme nous qui

ne savons même pas où nous allons nous poser....

P1020335.JPG

 

D'énormes lilas font l'admiration de tous.

P1020337.JPG

 

Une cheminée traditionnelle: 

Pour éviter l'accumulation d'eau et les risques d'infiltration au pied des

cheminées, le couvreur traite l'arrière de la cheminée par des nues en chevalet

Le couronnement de la cheminée est traité simplement par une dalle de

couverture reposant sur quatre potelets : la dalle est ensuite chargée de

quatre pierres pour éviter que le vent ne l'emporte.

43898037.jpg

 

L'architecture du causse est fondée sur l'utilisation du seul matériau

disponible, la pierre calcaire.

Elle utilise un mode de construction sur voûtes. Massive, de la couleur

de la roche qui l'entoure et adossée au relief afin de se préserver des

vents froids, la ferme du causse est en symbiose parfaite avec le paysage.

P1020340

 

La croix du Buffre (fin du XIIème - début du XIIIème siècle).

Cette croix est sculptée en relief dans du calcaire. 

Le socle cylindrique est posé sur trois marches. 

Un homme debout y est représenté, probablement un pèlerin.

Il semble qu'il serre un bâton de son bras gauche, et dans sa main 

gauche, un objet qui pourrait être une outre d'eau. 

De la main droite il indiquer  le chemin vers le Sud, vers la mer d'où 

l'on s'embarquait vers la Terre Sainte.

Un bénitier est creusé dans la masse et en relief sur le socle.

Il représente un visage humain. Ce bénitier est situé entre le pèlerin

et un personnage tenant une croix.

Sur la croix est sculpté, en relief, un Christ aux pieds séparés.

L'oeuvre rustique est d'esprit Roman.

P1020339.JPG

 

Les Croix : 

Terre de religion, la Lozère a vu l'un des siens rejoindre la papauté (Urbain).

Région d'affrontement avec les protestants cévenols, le Gévaudan était Catholique.

Aujourd'hui nombre de croix jalonnent les chemins et villages des Causses

et des Gorges.

De pierre ou de fer elles aidaient le voyageur en déshérence et marquaient

les territoires de la ferveur locale.

P1020341.JPG

 

Après la visite du village, nous reprenons notre sentier vers Hures; 

Il est 12h30 et cet espace vert nous tente bien pour notre pique nique.

Nous allons pouvoir y trouver ombre et soleil de quoi satisfaire tout

le monde... Il faut penser à tout.....

P1020342.JPG

   

Nous nous installons autour de cette lavogne (abreuvoir à moutons)..

P1020355.JPG

 

Il y a la place pour tous, on peut même choisir son endroit

soit groupés, soit au calme un peu en retrait...c'est comme on veut!

P1020352.JPG

 

Tout près de nous une petite borie servant d'abri pour les bergers.

P1020358.JPG

 

                      "Adonis"

P1020359.JPG

 

La pause repas étant terminée, nous reprenons notre chemin...

Mais nous sommes vite stoppés par un champ de "carlines"

étonnant...quand je vous dis qu'aujourd'hui, c'est de la balade,

c'est de la balade et de la découverte! Nous n'avons pas fait tant

de chemin pour passer à côté de tout cela....

P1020369.JPG

 

  La Carline appartient à la famille des artichauts.

Sur le causse elle trouve des conditions favorables à son développement.

Les bergers caussenards, éleveurs de moutons la cueillaient pour son

coeur comestible et se servaient des feuilles épineuses pour déméler ou

carder la laine des troupeaux.

Les paysans du Larzac se plaisent à dire de ce chardon qu'il est le baromètre

du berger. La carline une fois séchée est dit-on, un "porte bonheur" que l'on

accroche volontiers au-dessus des portes des maisons ou étables.

On l'appelle aussi "Soleil des herbes".

P1020366.JPG

 

Nous poursuivons ensuite notre chemin dans ce décor assez irréel...

P1020372.JPG

 

                Fleur inconnue??

P1020361.JPG

 

Nous traversons ce causse où à perte de vue il n'y a rien d'autre 

que nous et quelques rapaces qui tournent au-dessus de nos têtes..

P1020374.JPG

 

Il est 14h15, nous approchons de Hures la Parade, le 3ème

village faisant partie de ce  circuit qui est une pure merveille.

P1020377.JPG

 

Aujourd'hui le sourire  est de mise, le parcours est cool et intéressant.

Le temps est avec nous, la vie est belle, n'est-ce pas André?

P1020299.JPG

 

En vue , le petit village de Hures vers lequel nous nous dirigeons.

Il est très surprenant de trouver par-ci par-là, ces villages au milieu

de ce causse aride et loin de tout!

DSC03973.JPG

 

Visite à l'église romane de Hures la Parade

P1020386.JPG

 

 

P1020391.JPG


J'avais vu qu'à proximité de Hures, il y avait un élevage de "chevaux

Przewalski", lequel avec Mehdi nous n'étions pas sûrs d'avoir le temps

d'allerle voir ce qui est le cas aujourd'hui...mais par chance nous pouvons

voir ces chevaux en liberté et faisons donc un petit détour pour nous

en approcher....


 "Le cheval de Przewalski" est le dernier cheval sauvage au monde, il n'a jamais

été domestiqué. Autrefois, ce cheval ou ses cousins parcouraient librement l'Asie

Centrale et l'Europe, comme en témoignent les fameuses peintures rupestres

du sud de la France (les grottes de Lascaux ou Niaux) et du nord de l'Espagne.
Depuis longtemps, ce cheval n'existe plus en liberté en Europe:

les derniers individus furent observés dans les années 70, en Dzoungarie (Mongolie).


 En attendant leur réintroduction dans leurs pays d'origine, il est important

que plusieurs groupes de chevaux vivent très rapidement dans les conditions

les plus naturelles possibles.

 

Après cette belle rencontre avec les chevaux, nous quittons Hures 

pour assez rapidement rejoindre Drigas notre point de départ.

DSC04259.JPG

 

Encore une croix rencontrée sur le bord du chemin...

P1020401.JPG

 

Le Causse, solidement enraciné au cœur de la Lozère, est un terroir exceptionnel.

La brebis est la reine de ce vaste plateau calcaire qui s'étend jusqu'en Aveyron,

vers la prestigieuse cité de Sévérac le Château.

Le Causse de prend son indéniable cachet de par son habitat le plus souvent 

regroupé en hameaux et villages aux maisons typiques.

Le causse en chiffres :

environ 55000 hectares  - altitude 770 à 1100 m - 1,4 habitant au km²

P1020402.JPG

 

 

P1020405.JPG

 

Notre circuit est terminé, et près de nos voitures nous avons

la chance de trouver un troupeau de moutons...

P1020407.JPG

 

Nous voici revenus aux voitures...il est 15h15, nous avons juste 

le temps de rejoindre" l'Aven Armand" qui est à 5/6km de là.

La visite de la grotte est prévue à 16h.

P1020411.JPG


 Visite de la grotte de "l'Aven Armand"

Un funiculaire permet un accès facile à la grotte jusqu'a la première plate-forme

d'où l'on peut admirer la totalité de la salle, puis la visite continue à pieds sur un

parcours de 450 Mètres environ en présence d'un guide expérimenté qui

commente la visite.

Nous voici tous entassés pour une descente de 100 m sous terre....

P1020416.JPG

 

Découvert sur le Causse Méjean le 17 Septembre 1897 par Louis ARMAND,

ce site merveilleux à ouvert ses portes au public depuis le 11 Juin 1927.

La visite de l’AVEN ARMAND, vous amène à plus de 100 mètres sous terre

à la découverte de l’un des plus purs joyaux de l’histoire de l’humanité.

P1020431.JPG

 

Notre guide, nous fait admirer, grâce à une mise en lumière, aux effets changeants

de la Forêt Vierge et ses 400 stalagmites uniques au monde, le Palmier, le Dindon,

les Draperies, les Méduses, le Chou-Fleur, la Mâchoire du Tigre…Impressionnant!

Et bien entendu voir la Plus Grande Stalagmite connue à ce jour dans le monde qui

du haut de se 30 mètres brille et scintille comme un diamant.

Une salle unique, féerique, qui par ses dimensions pourrait loger Notre Dame de Paris.

1992_1.jpg

 

Notre guide raconte...La chute des gouttes d'eau depuis une certaine hauteur

explique la forme en « empilement d'assiettes » de certains stalagmites.

Plus généralement, les différentes vitesses d'écoulement de l'eau expliquent

les diverses formes de stalagmites (en draperies, en orgues, verticaux...)etc..

P1020424.JPG

 

  Les orgues...

DSC04310.JPG

 

  Les draperies

DSC04318.JPG

 

Hyelzas, petit village caussenard situé entre Gorges du Tarn et
de la Jonte, lequel nous allons voir avant de rentrer à St Chély.

chapelle.jpg

 

La Ferme Caussenarde d'Autrefois de Hyelzas.

Quelqu’un habite t’il ici ?
Oh, ils ne doivent pas être bien loin, car tout est là !
Leur vaisselle, leur linge dans les meubles, leurs outils,... dans la maison,
l'étable ou la bergerie,... et même des photos.
Leur présence, leur vie sont perceptibles dans chaque recoin.

Mais qui sont-ils ?
Ils étaient paysans, voilà un siècle à peine…
Ils ont laissé un patrimoine fort :
une architecture magnifique de voûtes et toits en lauzes, et une
histoire riche de leur quotidien, que nous sommes invités à découvrir.

P1020454.JPG

 

Puis retour à St Chély illuminé par le soleil...

P1020456.JPG

 

Nous rejoignons nos chambres pour nous refaire une beauté

avant de rejoindre le petit salon pour notre "planteur traditionnel"!

P1020458.JPG

 

Tout le monde est rassemblé, tout est prêt, on peut commencer

notre apéro...Il est 18h55, il nous reste 30 minutes seulement!

Quel emploi du temps!! pas de temps morts...

P1030114.JPG

 

Michèle transformée en "soubrette"....distribue de quoi grignoter

afin que le planteur ne tourne les têtes....

P1030115.JPG

 

Les bouteilles défilent...heureusement avec Michèle nous avons prévu

le coup...je ne dirai pas combien!! En tout cas vous appréciez et c'est

là le principal!

P1030117.JPG

 

Merci pour votre gentille attention....j'en suis toute émue!

Vous le savez, mon plaisir c'est passer ces journées privilégiées

avec vous tous...

P1030120.JPG

 

 Je suis contente, Jean Claude et Hélène ont l'air d'apprécier..

 C'est leur premier WE avec nous!

P1030121.JPG

 

Mehdi ne crache pas sur le planteur...Dire que je l'ai connu

presque sobre.... Que s'est-il passé?

P1030124.JPG

 

André et la patronne de l'hôtel.... mais que fait-il?

P1030125.JPG

 

Et pour terminer la soirée, petit concert donné par Mehdi

pour calmer et que votre nuit soit plus douce....

P1030126.JPG

 

Nous avons encore un  verre à la main...mais qu'y avait-il dedans??

Je ne me souviens plus, mais je sais que c'était bon et fort!!

P1030127.JPG

 

Mehdi nous chante une chanson sur son pays, "le Liban" 

chanson très émouvante qui a capté l'attention de tous.

P1030130.JPG

 

  Gilbert a l'air d'un bouddah..on dirait même qu'il s'endort!

P1030139.JPG

 

Et voici le groupe rassemblé dans ce magnifique décor des Causses.

DSC04221.JPG


Aujourd'hui fut une journée bien remplie:

MARCHE : 4h00 - DISTANCE : 11,500km - DENIVELE : 340m

1h de visite guidée à la grotte de "L'Aven Armand".

Visite des villages de Drigas, le Buffre, Hures la Parade,

Découverte des chevaux "Przewalski" et découverte du

"Site protohistorique de la Rode"...

Demain sera un autre jour... Une grande rando nous attend!

A bientôt pour le volet 3...


                    Un champ de bleuets et coquelicots..

bleut-et-coquelicot1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Maryjo - dans Nos Week-end
commenter cet article

commentaires

lakomski 18/06/2010 14:55



Une deuxième belle journée,tout en fleurs,on rêve;des causses que l'on a revus avec beaucoup de plaisir;de merveilleux petits villages typiques,une soirée chaleureuse:nous apprécions toujours et
,en fait,nous attendons toujours d'être ravis graĉe à Maryjo:c'est que l'on devient exigeants,à force!On se régale à revoir tout ce que l'on a fait,grâce à Internet et ....à Maryjo,qui nous a
initiés avec tant de patience.Merci .Claudie