Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresses à retenir..

 
Auberge de la Cascade
Saint Chély du Tarn
48120 Ste Enimie
 
Gîte d'étape "La Martinette"
Hameau la Martinette
38580 La Ferrière d'Allevard

 Les Ecuries de l'Aube
Route de Vauvenargues
13100 St Marc Jaumegarde

Cliquer ici


SALONS de SAINT PONS
 (où nous avons fêté Mado)
13420 Gémenos
04 42 84 15 14

Cliquer ici

Terre de Chanvre
10 rue Fontange 13006
Marseille 
tel : 04 91 42 06 75
  Cliquer ici.

Le Relais d'Aguilar
 Tuchan 11350
Tel: 0468454784

Cliquer ici

Relais Cap France "La Jacine"
Bouvante le Haut
Idéal pour vos séjours dans le Vercors.

Cliquer ici


"Bijoutia - Claudia.B"
Création artisanale de bijoux.
Montréal - Canada
Cliquer ici
 
Roland FERRANDI
Tous travaux électricité
23 Traverse de Rabat 13009 Marseille
TEL : 0680151644
E-Mail : frelec09@gmail.com

Gilles DI MARTINO
Une aide précieuse pour tous vos
"problèmes informatiques"
Portable : 0633602150
 Courriel : aide.ordi13@free.fr
 

Rechercher

">

Ma Musique

9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 06:55

13EVT040643-700x340.jpg

 

   Ici-même : Marseille 1940-1944

   Marseille 10 rue Clovis Hugues Marseille 13003

   Du 18 juin au 29 novembre
   Du mardi au vendredi de 9h à 12h
   de 13h à 17h et le samedi de 14h à 18h

   Entrée libre


Marseille vécut, au moment de l'offensive de la Wehrmacht, puis

après la défaite de la France, une situation exceptionnelle.

Dernier grand port en "Zone libre"qui permettait de quitter l'Europe,

éloignée de la zone occupée et de la menace nazie, elle attira comme

un aimant de très nombreux réfugiés, hommes et femmes parmi

lesquels des artistes, des intellectuels et des politiques. Beaucoup

furent secourus par des filières d'aide et de sauvetage, françaises

et étrangères, avec l'aide de plusieurs consulats repliés dans le midi.

Marseille devint l'une des premières capitales de la Résistance en France.

Aujourd'hui, avec l'usure du temps et la disparition des témoins, la

mémoire de ces actions et de ces évènements tend, peu à peu, à s'effacer.

Or, ces années ont joué, en France, un rôle fondateur.

Il était donc indispensable, dans le cadre de Marseille-Provence 2013,

capitale européenne de la culture, de leur redonner chair.

 

 

Les Archives de Marseille, véritable mémoire de la ville, sont l’un des plus anciens

et des plus importants centres d’archives municipales de France.

Avec plus de douze kilomètres linéaires de documents, issus des différents services

municipaux et complétés par des archives privées (particuliers, associations,

entreprises), le fonds documente et illustre l’activité et l’histoire de la cité depuis le

XIIIe siècle jusqu’à nos jours, dans de nombreux domaines : administration

générale de la commune, finances, urbanisme, police, commerce et industrie,

instruction publique, culture,;
Ces documents, ainsi que les instruments de recherche qui permettent de les

retrouver, sont mis à disposition du public sur place en salle de lecture ainsi que

sur Internet (pour les documents numérisés) et valorisés à travers des expositions,

des conférences…organisées dans les magnifiques locaux réhabilités de l’ancienne

manufacture des tabacs.

 

Les visites commentées (à partir du 1er août)

  • pour les individuels : tous les mardis et samedis à 14h00
  • pour les groupes : le jeudi sur rendez-vous au 04 91 55 93 97

Les conférences (les mercredis à 17h30)

18 septembre Robert Mencherini, professeur d’université honoraire en histoire

contemporaine : « Marseille 1940-1944 ».

25 septembre Témoignage d’Edmonde Charles-Roux.

2 octobre Denis Peschanski, historien, directeur de recherche au CNRS : 

«Les voyages de propagande du maréchal Pétain».

9 octobre Andrew Knapp, professeur d’histoire contemporaine de la France

à l’Université de Reading (G.B.) : Marseille sous les bombardements alliés

13 novembre Jean-Noël Beverini, ancien commissaire de la Marine, Académie

de Marseille : le rôle du Bataillon des Marins-Pompiers de Marseille pendant

la Seconde guerre mondiale ».

20 novembre Robert Chenavier, président de l’association pour l’étude de la pensée

de Simone Weil : « Simone Weil à Marseille, une philosophe en temps de guerre.

 

La musique 

« Chansons françaises 1939-1945 »

par la Chorale « FA SI L’A CHANTER », dirigée par Patrice Lionnet, accompagnée

à l’accordéon par Jacques Berger.

Samedi 14 et dimanche 15 septembre à 15 h 00

Partager cet article

Repost 0

commentaires