Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresses à retenir..

 
Auberge de la Cascade
Saint Chély du Tarn
48120 Ste Enimie
 
Gîte d'étape "La Martinette"
Hameau la Martinette
38580 La Ferrière d'Allevard

 Les Ecuries de l'Aube
Route de Vauvenargues
13100 St Marc Jaumegarde

Cliquer ici


SALONS de SAINT PONS
 (où nous avons fêté Mado)
13420 Gémenos
04 42 84 15 14

Cliquer ici

Terre de Chanvre
10 rue Fontange 13006
Marseille 
tel : 04 91 42 06 75
  Cliquer ici.

Le Relais d'Aguilar
 Tuchan 11350
Tel: 0468454784

Cliquer ici

Relais Cap France "La Jacine"
Bouvante le Haut
Idéal pour vos séjours dans le Vercors.

Cliquer ici


"Bijoutia - Claudia.B"
Création artisanale de bijoux.
Montréal - Canada
Cliquer ici
 
Roland FERRANDI
Tous travaux électricité
23 Traverse de Rabat 13009 Marseille
TEL : 0680151644
E-Mail : frelec09@gmail.com

Gilles DI MARTINO
Une aide précieuse pour tous vos
"problèmes informatiques"
Portable : 0633602150
 Courriel : aide.ordi13@free.fr
 

Rechercher

">

Ma Musique

29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 08:10

  EF6196BE-3048-7BE8-7842B2AD99F72A7D.jpg

 

Michèle Escudéro qui, curieuse, fait toujours des recgherches...

nous fait parvenir cet article concernant la "si célèbre Sardine"

qui boucha le Port de Marseille... Connaissiez-vous cette origine?

 

L'origine de la sardine qui a bouché le port de Marseille,

dont la croyance a toujours cours, est en fait une déformation

du mot SARTINE, dont voici l'explication :

 

Jean-Nicolas-Paul-François vicomte de BARRAS - le même qui

a voté la mort de Louis XVI, et qui a provoqué la chute de

Robespierre mettant fin à la Terreur  est né à Fox-Amphoux dans

le Var le 30 juin 1755.

 

En Juin 1776 il est aux Indes, en tant qu'officier du régiment

d'infanterie de marine de Pondichéry.

Il raconte dans ses mémoires la suite de l'évènement dont

il est témoin.

 

En 1779 il est fait prisonnier par les anglais, et suite à un accord

d'échange de prisonniers, il est embarqué sur la frégate LA SARTINE

du nom du ministre de la marine de Louis XVI, monsieur de la SARTINE

comte d'Alby, rentrant en France.

 

Au large du Portugal la frégate est prise à partie par une frégate anglaise

qui tire une première salve de canon.

Le capitaine amène le pavillon français, mais trop tard, une deuxième

salve est tirée. 

A la poupe, un pavillon de trêve composé d’un grand drapeau blanc

doublé du pavois anglais plus petit et plus bas, doit être hissé afin de

se garantir de toute attaque. Peut être y a t'il eu une erreur

d'interprétation du pavillon d'entente équivalant à un sauf-conduit

qui doit protéger le bateau. Dramatique méprise causant des morts.

 

LA SARTINE en piteux état poursuit sa course au ralenti vers Marseille

où elle s'échoue à l'entrée du Vieux-Port le 19 mai 1780, paralysant

quelques temps le trafic maritime.

 

Les plaisantins marseillais, très frondeurs, pour se gausser du nom

du ministre de la marine en déformant son nom, ont donné foi

à cette histoire de sardine qui perdure encore et qui a fait tant de

tort à l'image de notre ville.

Ainsi de nos jours, afin de pousser la moquerie sur les marseillais,

on raconte à travers la France qu'une sardine à bouché le port de

Marseille, faisant référence au talent d'exagération des autochtones,

mais nous savons bien, nous, qu'il s'agit d'une histoire vraie.

 

44104373.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires