Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresses à retenir..

 
Auberge de la Cascade
Saint Chély du Tarn
48120 Ste Enimie
 
Gîte d'étape "La Martinette"
Hameau la Martinette
38580 La Ferrière d'Allevard

 Les Ecuries de l'Aube
Route de Vauvenargues
13100 St Marc Jaumegarde

Cliquer ici


SALONS de SAINT PONS
 (où nous avons fêté Mado)
13420 Gémenos
04 42 84 15 14

Cliquer ici

Terre de Chanvre
10 rue Fontange 13006
Marseille 
tel : 04 91 42 06 75
  Cliquer ici.

Le Relais d'Aguilar
 Tuchan 11350
Tel: 0468454784

Cliquer ici

Relais Cap France "La Jacine"
Bouvante le Haut
Idéal pour vos séjours dans le Vercors.

Cliquer ici


"Bijoutia - Claudia.B"
Création artisanale de bijoux.
Montréal - Canada
Cliquer ici
 
Roland FERRANDI
Tous travaux électricité
23 Traverse de Rabat 13009 Marseille
TEL : 0680151644
E-Mail : frelec09@gmail.com

Gilles DI MARTINO
Une aide précieuse pour tous vos
"problèmes informatiques"
Portable : 0633602150
 Courriel : aide.ordi13@free.fr
 

Rechercher

">

Ma Musique

23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 08:09

  MADERE, suite de notre très beau voyage...

 

P1200546.JPG

 

Mercredi 10 Octobre, 2è jour à Madère!

Il est 6h45, le réveil sonne, le jour se lève, il fait déjà très doux

et le temps est très lumineux comme bien souvent dans les îles!

Nous sautons du lit et vite passons aux préparatifs pour la journée.

Petit déjeuner à 7h30 pour un départ à 8h30 mais avant, il faut

récupérer nos pique nique car aujourd'hui, journée rando.

Tout le monde est à l'heure et semble-t-il, en forme!

Nous partons tous pour la rando de la journée alors que certains

n'étaient pas sûrs d'y aller...

P1200518.JPG

 

Aujourd'hui au programme :

Rabaçal et cascade des 25 sources

Randonnée de 11km - 390m de dénivelée - 4h de marche - quelques

passages aériens..

Il faut environ 45mn de car pour nous rendre au départ de la rando

en comptant une halte "point de vue" et une "toilettes et boutique"...

Mes-images-91-0123.JPG

 

Jardins en terrasses vus du car.. 

MADERE, île nichée dans l’Océan Atlantique

est fascinante avec ses paysages sauvages, ses falaises déchiquetées

où sa douceur de vivre qui est un art. Du nord au sud on admire des

paysages où jardins suspendus et des montagnes rivalisant de beauté.

Madère est le paradis des randonneurs et des amoureux de la nature.

Mes-images-91 0007

 

Hélène la brune, ne manque rien du paysage qui défile sous ses yeux

Mes-images-91 0065mod01

 

Nous arrivons à plus de 1200m d'altitude et la brume enveloppe

les sommets. Enfoui dans cette brume, le paysage semble des

plus apaisants et mystérieux.

Mes-images-91-0039.JPG

 

Beau point de vue, le car s'arrête quelques instants!

P1200732

 

  Jean Claude en profite pour me tirer le portrait....

Mes-images-91 0036

 

Au centre ouest de l'île, on a la surprise de déboucher sur un grand

plateau après avoir vaincu une route aussi raide que sinueuse.

Etonnant car c'est bien l'un des rares endroits de l'île qui soit

relativement plat sur plusieurs kilomètres.

Etonnant parce qu'au milieu de nulle part surgit une forêt d'éoliennes.

Etonnant enfin parce qu'on y croise des vaches en liberté, généralement

nonchalentes et confortablement installées sur le bas-côté de la route.

Mes-images-91 0087

 

Plateau Paul da serra

A 1500 mètres d'altitude on se trouve sur le Plateau de Paul da Serra.

Les couleurs rouille et verte de la végétation du Plateau donnent

l'impression de se retrouver en Ecosse ou en Corse.

Le Plateau sert de pâture aux troupeaux de moutons.

Les éoliennes ont été aménagées sur le Plateau pour transformer

le vent en énergie électrique. On aperçoit un chien égaré.

Mes-images-91 0097 

Nous voici à Rabaçal à la boutique; Preuve qu'ici 'il fait froid,

sont à vendre, bonnets et pulls en laine ou polaire. 

Nous sortons ce que nous avons de plus chaud dans nos sacs

pour nous couvrir car il fait très frais....

Rabaçal est situé sur la route centrale de l'île de Madère.

P1200719

 

Essayage de pulls en laine par Chantal. Il faut dire qu'il lui va

bien mais à Marseille en aura-t-elle l'utilité? 

P1200718

 

167239_183334758356518_7141135_n.jpg

 

Brume du matin sur les picos..

P1200721

 

Le parcours qui commence à Rabaçal passe par Lagoa do Vento,

par Risco puis par les 25 Fontes, est également l’un des attraits

de la commune.

Mes-images-91-0122.jpg

 

La randonnée commence par une descente douce vers le refuge

de Rabaçal

P1200739

 

Au refuge, arrêt pipi avant d'attaquer les choses sérieuses

P1200741

 

Partout sur le bord des chemins des amaryllis sauvages....

P1200742

 

Fontaine se trouvant au niveau du refuge de Rabaçal

P1200743

 

C'est la pause..Enia en profite pour donner des explications

sur la balade prévue; Le site est impressionnant et rendu

mystérieux par cette végétation insolite et ces arbres qui

semblent pousser à l'horizontal!

P1200749

 

Madère offre une grande diversité de chemins de rando dans l’île,

tous regorgeant de paysages pittoresques et de vertes vallées

escarpées. Les sentiers le long des levadas sont les plus connus.

Les levadas sont des canaux d’irrigation créés par l’homme et

conçus pour acheminer l’eau en abondance vers l’intérieur pour

les champs agricoles répandus dans toute l’île.

Ce sont des biens publics, le long desquels chacun a le droit de se

promener.

Mes-images-91 0127

 

La construction de ces canaux incroyables a débuté au XVe siècle ;

Suspendus par des cordes, des hommes se sont attelés à creuser

la roche dure sur de nombreux kilomètres, et de nombreux esclaves

et forçats en sont morts. Les premiers canaux ont été construits à

partir de planches de bois, puis comme les besoins en eau ont

augmenté, ces canaux ont été agrandis, en utilisant de meilleures

techniques plus solides de maçonnerie.

Ils sont gérés par un levadeiro personne responsable de la

maintenance des levadas et qui achemine l’eau à chaque propriétaire.

 

 

Dans le premier lacet du chemin, un ruisseau coule et une

mare se forme :

P1200736

 

Plus l’on monte en altitude et plus la flore devient hygrophile,

tant l’humidité est présente sur les hauteurs de Madère.

P1200754

P1200751

 

Qu'a vu Cathy??

P1200753

 

Les balades le long des levadas sont devenues populaires dans les

années 80. Elles offrent toutes un paysage époustouflant.

Certaines sont faciles d’accès, d’autres en revanche, sont plus corsées, construites à travers les hautes falaises de Madère qui coupent la forêt Laurisilva.

P1200762

P1200757

 

Eau ruisselant sur roche humide et végétation hygrophile

P1200761

 

Le sentier qui longe la levada est parfois plus étroit, et pour se croiser,

c'est difficile sans compter que c'est assez virtigineux mais bien protégé..

Mes-images-91 0175

 

On marche à la queue leu-leu sans se bousculer...d'un côté c'est

le vide, de l'autre l'eau de la levada.

P1200765

 

Pour rejoindre la Levada des 25 Fontes, il faut descendre un escalier

avec de nombreuses marches assez inégales..Certains pensent déjà

au retour et à la remontée de ceux-ci, mais Enia a prévu autre chose!

P1200767

 

Puis très vite il faut remonter à contre-courant vers la Levada

des 25 Fontes.

P1200773

 

Les randonnées le long des levadas permettent de découvrir deux

grands types de végétation selon qu'elles sont situées face nord ou

face sud. Elles parcourent notamment la Laurisilva

La laurisylve est un type de forêt subtropicale humide que l’on

retrouve sur plusieurs des îles de la Macaronésie : Açores, Madère

et îles Canaries.

Elle présente des sols profonds et est caractéristique des versants

septentrionaux soumis aux brumes des alizés, avec des précipitations

de l’ordre de 500 à 1.100 mm et une température annuelle entre

15 et 19 °C. Ces forêts se composent de lauriers à feuilles pérennes,

pouvant atteindre jusqu’à 40 mètres de hauteur, et abritent un riche

biotope de plantes de sous-bois, d’invertébrés, d’oiseaux et de

chauves-souris, dont certains sont endémiques.

P1200768

 

P1200785

P1200770

 

Sur le parcours quelques regoupements sont nécessaires car bien

souvent nous marchons l'un derrière l'autre et le groupe s'étire....  

Mes-images-91 0170mod01

 

Quelques passages assez impressionnants...

Mes-images-91 0139

 

Et nous reprenons notre marche le long de la levada, un coup

en haut, un coup en bas, c'est selon le relief du terrain.

P1200775

 

Il y a embouteillage...il faut attendre son tour pour passer!

Nous ne sommes pas seuls à emprunter ce chemin et il faut faire

preuve de courtoisie surtout dans les passages les plus délicats...

P1200783

 

Madère doit son développement à sa bonne alimentation en eau,

et grâce à un réseau de levadas (canaux d'irrigation) bien entretenus

qui amène l'eau depuis les faces nord montagneuses recevant la

plupart des pluies.

P1200790

P1200786

 

Au bout du parcours apparait la cascade formée par les eaux

limpides descendant de Paul da Serra et jaillissant à travers

les rochers constituant plus de 25 sources chutant à plus de

30 mètres de haut dans le caldeirão.

P1200789

 

L'endroit est magique, beaucoup d'humidité, des mousses et une

végétation luxuriante, l'eau qui coule gentiment des cascades

rempli un petit bassin.

Arrêt repas pour notre groupe, il est 12h30.

P1200792

 

Chacun se perche où il peut!

P1200795

 

Pour Gilbert, Cathy, Chantal et Roland, le repas est déjà terminé...

P1200797

 

Un dernier regard sur les chutes d'eau avant de partir..

l'endroit est magnifique mais il y a un peu de monde et

difficile de faire laphoto sans personne dessus....

Mes-images-91-0193.JPG

 

Et c'est reparti pour un retour par le même sentier que le matin

et cela jusqu'aux escaliers descendus quenous ne remonterons pas.

Enia me demande de passer devant, elle va rester derrière avec ceux

ou celles un peu fatigués, le sentier sans être difficile demandant à

certains moment un peu plus d'attention...

Chose extraordinaire, depuis que je suis devant, il n'y a personne

devant moi alors que lorsque c'est Enia, c'est moins discipliné!!!

P1200798

 

Point de vue sur la cascade de Risco 100m de haut  se trouvant dans

une sorte d'amphitéâtre de pierres mais qui hélas à cette époque n'a

qu'un filet d'eau...dommage!

P1200755.JPG

 

Après avoir fait le chemin du matin à l'envers et un bout de chemin

non fait, nous passons sous ce tunnel formé par les arbres avant

d'arriver au vrai tunnel.

Mes-images-91 0202

 

Puis nous arrivons au vrai tunnel qu'il va falloir traverser sur 

800m de long... Enia donne les informations utiles pour la

traversée et distribue des lampes..

Mes-images-91 0215mod01

 

Et voici l'entrée du grand tunnel qui abrite la levada avant de

rejoindre un autre chemin de randonnée qui passe en plein

cœur de la végétation de la Laurissilva, la célèbre forêt de

Madère qui abrite des espèces végétales rares, et reconnue

patrimoine mondial par l’UNESCO.

Mes-images-91 0216

 

Dans le tunnel il risque de tomber de l'eau alors certains se couvrent....

ce n'est pas qu'il soit fragile Jean Claude, c'est plus pour préserver son

zoom! Mais il a quand même un look d'enfer!

P1200803

P1200802

 

Après 15 à 20mn de traversée dans le noir total avec une lampe pour 4..

nous voyons enfin le bout du tunnel.

Mes-images-91 0219

A la sortie, ces amarylis sont plantés là comme pour nous faire

une haie d'honneur...que nous avons bien mérité.

P1200807

 

Cette forêt préhistorique possède le meilleur capital naturel et la plus

grande diversité biologique avec une grande variété de flore et de faune

rares. La vieille forêt Laurisilva est considérée à travers le monde

comme l’une des plus grandes en son genre et a été déclarée site du

patrimoine mondial par l’UNESCO en 1999.

P1200809

 

Fin du parcours, nous pouvons  admirer la forêt exotique aux espèces

arborées comme le Pin maritime et l’Eucalyptus, végétation dense de

l’une des forêts endémiques de Madère.

P1200811

 

IL est 15h, nous revenons à notre car où le chauffeur Denis nous attend.

Une fois dans le car nous voyons certains fuir leurs places...la clim ayant

un souci, au lieu d'avoir du frais sur la tête c'est la douche... ça ne dure

pas très longtemps et tout rentre dans l'ordre!

P1200812

 

Nous faisons une halte au village de Ponta do Sol.

Ponta do Sol, la" Pointe du solel", se trouve au sud-ouest ; un village

calme et magnifique près de la mer avec le coin le plus ensoleillé de l’île,

où se trouve une très belle plage de sable noir et de galets avec de

magnifiques couchers de soleil.P1200822

 

Auparavant la culture la plus représentée était la canne à sucre.

Aujourd’hui moins importante, cette activité à été peu à peu délaissée

au profit d’autres cultures (comme la banane ou la floriculture) mais

aussi et surtout pour le développement du tourisme par la création d’établissements hôteliers et de restaurants.

P1200823

 

Cet hôtel est celui où nous devions être, mais étant à plus de 20km

de Funchal, dans un village où il n'y a pas grand chose à faire sans

voiture, et dans le cas où certains d'entre vous n'auraient pas fait

toutes les randos cela aurait posé des problèmes d'organisation...

aussi gentiment Guillaume, au dernier moment, nous a transfèré

à Funchal  et on ne le regrette pas!

P1200840.JPG

 

L'érythrine porte des épines assez acérées et des feuilles trifoliées

et d'un beau vert brillant, qui se replient le soir. La plante est très

spectaculaire quand elle porte ses fleurs, rouge éclatant et disposées

en longues grappes terminales.

Nous pouvons en voir à La Ciotat au Parc du Mugel.

P1200828

 

La pointe rocheuse qui avance sur la mer est régulièrement illuminée

par les reflets du soleil et donne un aspect magique au lieu.

Ponta do Sol dispose en effet de conditions uniques par sa situation

géographique et est la commune la plus ensoleillée de l’île.

Pour ces raisons, elle fut l’une des premières communes à être habitée

à l'époque des colonisations (1425).

P1200832

 

Taxis jaune comme à New York

P1200842

 

P1200844

 

Retour à l'hôtel pas trop tard, il est 16h45, nous nous attardons un

moment au bar de la piscine avant de monter dans nos chambres.

P1200848

 

Michèle a pris une "coupette" et Andrée aussi, mais Andrée n'a pas

l'habitude de boire de l'alcool et les effets sont rapides, elle veut siffler

dans ses doigts ce qu'elle sait très bien faire...elle prétend que les autres

clients attablés sont trop calmes..

Michèle est obligée de lui tenir les mains pour qu'elle ne siffle pas,

ça la ficherait mal dans un 5 étoiles!!!

P1200850

 

Nous montons ensuite dans nos chambres; Douches, écritures, etc..

A 19h15, nous redescendons au bar  pour l'apèro avec tout le groupe,

moment sympathique et convivial qu'on ne manquerait surtout pas!

20h, dîner et en suivant, nous allons voir le spectacle du soir au 5ème,

avec Gilbert et quelques autres du groupe. Nous restons 1h environ 

et partons nous coucher, il faut dire qu'avec Michèle on ne s'endort

jamais avant minuit si ce n'est pas plus!!

P1200529.JPG

 

 

Jeudi 11 Octobre

Lever à 7h15, il fait toujours très beau.

Cette nuit je ne sais pas ce que j'ai fait...je me suis réveillée à moitié

dans le lit de Michèle et je lui avais pris son coussin!

En me réveillant, la voyant si près de moi, je lui demande ce qu"elle fait

dans mon lit...elle me demande de regarder qui a pris le lit de l'autre...

gros fou-rire dès le lever! 

Petit déjeuner à 7h45 et départ à 9h00

Aujourd'hui, le programme de la matinée est :

Excursion à Funchal avec Enia notre guide, visite de la cathédrale, du

marché, d'une fabrique de broderies et d'une cave de vin de Madère.


 boal.jpg 

L'arbre à saucisses est un arbre réputé originaire du Sénégal que

l'on trouve en Tanzanie, au Mozambique et dans les zones humides

de l'ouest du Kenya et jusqu'au nord de l'Afrique du Sud où il est

nommé worsboom.

C'est un arbre tropical de taille moyenne, de dix à quinze mètres.

Mes-images-91 0270mod01

 

Maison décorée aves des azulejos

Mes-images-91 0272

 

Funchal, le groupe traversant la rue

Mes-images-91 0275

 

Mes-images-91 0277

 

La cathédrale Sé a été la première grande église construite outre

mer par le Portugal. Elle date du 15eme siècle et fut agrandie par la

suite. Sa façade, mélange de crépi blanc, de basalte noir et de tuf rouge,

offre un contraste saisissant. Le clocher est quant à lui, paré d'azulejos.

Sa construction a débuté en 1493 et a été consacrée en 1517.

Elle est construite en pierres volcaniques et en tuf.

La cathédrale est un des rares monuments de style manuélien encore intact.

Mes-images-91 0279

 

P1200863

 

P1200866

P1200865

 

L'intérieur se démarque avant tout par son plafond de style

mudéjar à caissons de bois de cèdre incrusté d'ivoire.

Il allie également plusieurs courants.

Mes-images-91 0282

 

Confessionnal  et fonts baptismaux

P1200871

P1200870

 

Un chœur, doté de stalles manuélines, jouxte ainsi une chapelle baroque.

Mes-images-91 0284

 

Le pape Jean-Paul II a célébré une messe il y a quelques années

à la cathédrale. Une statue du souverain pontife trône d’ailleurs

devant l’édifice.

Et régulièrement, touristes et locaux viennent y déposer un cierge

P1200876

Mes-images-91 0293

 

Nous nous dirigeons ensuite vers le marché

Mes-images-91 0311

 

Nous commençons par le marché aux fleurs, Enia nous fait

découvrir ces fleurs qui ne poussent pas chez nous!

La fleuriste lui passe au fur et à mesure de nouvelles fleurs...

P1200875

P1200874

 

Situé sur deux étages, le marché se présente sous la forme d’un

grand patio aux mille couleurs avec, au centre les étals de fruits,

légumes et fleurs, sur les côtés on trouve la maroquinerie, et à

l’étage ce sont les épices et la viande qui dominent.

Mais il y a également des stands de produits artisanaux avec

la vannerie notamment.

Mes-images-91-0325.JPG

 

Petites mangues locales très sucrées et goûteuses..

Mes-images-91-0320-copie-1.JPG

 

Etal très coloré de fruits et légumes

P1200894.JPG

 

Divers fruits dont mangues et anones dont la pulpe est molle,

très juteuse douce, très parfumée, sucrée, légèrement acidulée

contient de nombreuses graines ovales non comestibles.

P1200892

 

L'anone appelé aussi corossol épineux comme d'autres fruits des

arbres du genre Annona, est le fruit du corossolier qui pousse en

Afrique, en Asie et en Amérique .

P1200888

 

Fruits de la passion ou maracudjas et  petites mangues

P1200890

P1200886

 

Le bananier est une plante qui pousse à Madère jusqu'à 400m d'altitude.

Sa culture nécessite un ensoleillement et un apport d'eau importants.

L' eau de pluie sera captée sur les hauteurs de l'île (au dessus de 1500m)

dans de grands bassins naturels et véhiculée jusqu'au pied des bananiers

par les levadas.

Afin de rendre leurs terres cultivables, sur les versants abrupts de cette

île volcanique , les Madériens ont aménagés des petites plates-formes

étagées parfois de quelques mètres carrés seulement.

Le régime parviendra à maturité au bout de 6 à 8 mois.

Il sera recouvert d'un sac plastique bleu pour augmenter l'effet de serre

du soleil et le protéger des insectes. Son poids varie de 40 à 80 kg.

Le transport s'effectue par camion jusqu'au marché de Funchal.

La banane de Madère n'est exportée actuellement que dans 2 pays

seulement : (Espagne et Portugal) à cause de sa petite taille.

P1200893

 

Mangues, bananes, papayes sont parmi les principales cultures,

ainsi que la vigne, à l'origine du fameux vin de madère.

Les bananiers ont supplanté la canne à sucre.

Aujourd’hui, il existe encore trois usines de production de canne

à sucre. Début avril, les machines sont mises en route afin de traiter

les composants naturels du miel (sirop de canne à sucre), la mélasse

et le rhum. Outre le sucre, la mélasse et l’alcool fort, la canne à sucre

produit aussi l’aguardente.

Cette eau-de-vie de canne à sucre est également présente dans la Poncha,

la boisson traditionnelle constituée de rhum blanc, de jus de citron et de

miel. D’autre part, le miel constitue l’un des ingrédients majeurs dans le

gâteau traditionnel Bolo de Mel. Connu dans le monde entier, ce gâteau

est composé de canne à sucre, miel, farine de blé, graisse végétale, sucre,

piment de la Jamaïque et de fruits secs. Selon la tradition, le gâteau de

miel est coupé à la main, jamais avec un couteau.

On fait également de succulents cookies avec le miel de canne à sucre.


67257865.jpg

La christophine, appelée aussi chayote ou chouchou, est une plante

vivace de la famille des Cucurbitacées, cultivée sous climats chauds

comme plante potagère pour son fruit comestible à maturité.

La christophine mesure de 8 à 20 centimètres de long. Sa forme rappelle

celle de la poire et sa peau mince, rugueuse, pleine d’aspérités varie du

vert très pâle au vert foncé. Sa chair blanchâtre est ferme, croustillante

contient beaucoup d’eau et a peu de goût.

On trouve un petit noyau dans la chayote qui continue de germer après

la cueillette .

Mes-images-91 0322

 

Le cériman est le fruit du Monstera deliciosa. Il est aussi appelé fruit

délicieux. C'est un fruit allongé pouvant mesurer jusqu'à 20-30 cm

de longueur environ.

Le fruit est vert avant maturité, et possède des écailles qui finissent

par jaunir et se détacher du cériman. Il est alors mûr : la chair est

alors très parfumée, et évoque le goût de la banane et de l'ananas.

P1200889

 

Après les fruits et légumes, c'est au marché aux poissons qu'Enia

nous emmène.

P1200907

 

Le poisson sabre ou espada tire son nom de la forme très effilée de

son corps, semblable à un ruban, ou une lame de sabre.

Le poisson sabre possède une tête relativement grosse par rapport

à son corps avec une gueule en pointe armée de dents allongées et

tranchantes dont il convient de se méfier. Les specimens adultes de

poissons sabre vivent la plupart du temps dans de grandes profondeurs

Mes-images-91 0331

 

À Madère, il existe ce poisson typique qu'on ne retrouve nulle part

ailleurs, l'Espada, aux yeux énormes, les dents en forme d'aiguilles

et le corps comme un scabbard ce poisson est délicieux, fondant

sous la langue comme une motte de beurre.

Mes-images-91 0332mod01

 

Autres poissons  que nous voyons, dont des murènes, bonites

et thon etc...

Mes-images-91 0335

 

Ce petit groupe, plutôt d'un certain age... se produit dans le patio

du marché ce qui est bien sympa.

P1200913

 

En arpentant les rues de Funchal

Mes-images-91 0315

 

Revue de presse madérienne...

Mes-images-91 0355mod01

 

Vue sur le port de Funchal

Mes-images-91 0357mod01

 

Visite du centre de broderies

La Broderie fait partie de l’histoire et de la culture de Madère.

Elle a été introduite par la famille Phelps qui s’est installée à Madère

en 1784. Tout ceci a commencé avec la fille aînée de Joseph Phelps,

Elizabeth, qui en 1854, a monté une petite école à son domicile et qui,

avec ses propres conceptions, a enseigné la broderie aux enfants et aux

femmes. Au départ, ces broderies se sont vendues aux amis de la famille

exclusivement, puis plus tard, aux touristes.

Elles sont devenues populaires et même recherchées sur l’île de Madère

suite à une exposition à Funchal. Elles furent même ensuite

récompensées à l’Exposition commerciale internationale à Londres.

P1200916

 

Ouvrière montrant son ouvrage

P1200917

 

Au cours de la visite nous voyons tous les stades de la fabrication

des broderies

Mes-images-91 0361mod01

 

Mes-images-91 0363

 

Les tissus utilisés pour la broderie sont le lin, la soie, l’organdi

et le coton, à partir desquels on fabrique nappes, robes, chemises,

draps de lits et mouchoirs.

P1200919

 

Les usines de broderie de Madère se trouvent autour de Funchal,

mais en fait, la majeure partie de la broderie est fabriquée de façon traditionnelle, au domicile des nombreuses femmes compétentes

dans ce domaine.

D’une manière générale, les usines fournissent la matière brute aux

brodeuses, et quand ces dernières leur renvoient la broderie, elles

gèrent la phase finale, la vente et l’exportation à travers le monde.

P1200921

 

Un travail très minutieux, la découpe des motifs...

P1200923

 

Nous terminons la matinée par la visite des caves de

"Pereira d'Oliveiras"

Dégustation des 4 variétés de Madère: sec, demi-sec, doux, demi-doux

P1200933

 

Le vin de Madère est un vin liquoreux produit dans la région délimitée

de Madère, avec appellation d'origine Madeira, Vinho da Madeira,

Madère, Vin de Madère, Madera, Madeira Wein, Madeira Wine,

Vino di Madera, Madeira Wijn.

Les variétés de cépages les plus utilisées dans la production du Vin de

Madère sont les suivantes: Sercial, Verdelho, Boal, Malvasia et Tinta Negra

P1200929

 

Chaque fois que nous dégustons une des qualités de madère, on nous

met sur la table la bouteille correspondante et bien sûr, les tarifs..

P1200930

 

Le cadre se prête bien à la dégustation...

P1200932

 

Et ainsi, nous goûtons tous les "Madère" proposés, nous pouvons

ainsi faire nos choix et passer à la caisse!

P1200934

 

Sur toutes nos tables on peut voir, verres vides...et bouteilles alignées...

Avec notre groupe, la cave a fait des affaires...

P1200936

 

Sortie de la cave avec nos achats....Nous attendons notre car.

P1200937

 

Lorsqu'on déambule dans la capitale de Madère, il est rare de ne

pas tomber sur une statue, une sculpture d'un personnage célèbre

où pour rappeler un symbole, l'histoire ...

P1210721.JPG

 

12h45, retour à l'hôtel pour le déjeuner; Nous avons un grand choix de

plats à choisir dans les buffets proposés chaque jour. Un bon petit vin

de Madère rouge ou rosé est servi en carafe et pour les inconditionnels

du champagne...quelques bouteilles au frais les attendent!!

 

Fin de cet épisode 2 et à bientôt pour le prochain...

Partager cet article

Repost 0

commentaires