Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresses à retenir..

 
Auberge de la Cascade
Saint Chély du Tarn
48120 Ste Enimie
 
Gîte d'étape "La Martinette"
Hameau la Martinette
38580 La Ferrière d'Allevard

 Les Ecuries de l'Aube
Route de Vauvenargues
13100 St Marc Jaumegarde

Cliquer ici


SALONS de SAINT PONS
 (où nous avons fêté Mado)
13420 Gémenos
04 42 84 15 14

Cliquer ici

Terre de Chanvre
10 rue Fontange 13006
Marseille 
tel : 04 91 42 06 75
  Cliquer ici.

Le Relais d'Aguilar
 Tuchan 11350
Tel: 0468454784

Cliquer ici

Relais Cap France "La Jacine"
Bouvante le Haut
Idéal pour vos séjours dans le Vercors.

Cliquer ici


"Bijoutia - Claudia.B"
Création artisanale de bijoux.
Montréal - Canada
Cliquer ici
 
Roland FERRANDI
Tous travaux électricité
23 Traverse de Rabat 13009 Marseille
TEL : 0680151644
E-Mail : frelec09@gmail.com

Gilles DI MARTINO
Une aide précieuse pour tous vos
"problèmes informatiques"
Portable : 0633602150
 Courriel : aide.ordi13@free.fr
 

Rechercher

">

Ma Musique

20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 07:31

Dimanche 3 Juin 2012, 3ème jour de notre Week-end à Jausiers.

Ce matin le temps est couvert et les prévisions météo ne sont pas très

réjouissantes.. Le programme de la journée est un peu bouleversé, la

rando prévue n'est pas envisageable par ce temps, d'autant plus que le

"Guide à Tournoux" m'avait mise en garde pour cette balade: 

"Le Lac des terres pleines", compte tenu du temps et de son orientation,

gros risque d'enneigement...Pour la neige ça nous suffit, nous avons déjà

donné pour aller à l'Oronaye et au Roburent...alors je consulte mon Topoguide

pour trouver une autre rando, pas trop haute, pas trop loin, pas trop longue...

Il faut bien s'adapter, en montagne on ne fait pas toujours comme on veut!

Mes recherches s'arrêtent sur une rando partant du'Villard après le hameau

du Serre de Lans", à quelques km de Jausiers;

Celle-ci va jusqu'au Lac des Sagnes en 6h, une quinzaine de km et 550m de

dénivelée, ce n'est pas tout à fait ce qu'il nous faut mais on peut la moduler!

J'en parle avec mes aides, les Dominique et Jean Claude et décidons du

parcours que nous allons faire.

 

col-de-la-bonette3.jpg

 

Avant de partir nous récupérons notre pique nique, Geneviève fait

l'inspection de son contenu...

P1160482

Vers le Col et la cime de la Bonette

DSC04476.JPG

 

Comme il était prévu, je propose avant de partir à la rando de monter

au "Col de la Bonette" qui est un beau panorama sur les ALPES;

Seulement comme hier, la neige est toujours là et le col est fermé....

DSC05222.JPG

 

Je suis encore déçue...je pensais pouvoir monter tout en haut jusqu'à

la table d'orientation mais c'est inaccessible même à pieds..

Mes-images-88 0988

 

Alors on regarde le paysage voilé, de là où nous sommes...

Mes-images-88-0005.JPG


La route du col de la Bonette passe par le faux col de Restefond (2 656 m)

et quelques mètres en-dessous du col de Restefond (2 680 m) sans toutefois

l'emprunter. Pour cette raison, on parle parfois du col de la Bonette-Restefond,

les deux cols étant situés à proximité l'un de l'autre.

Mes-images-88-0986.JPG

 

Tabouret à feuilles rondes poussant dans les éboulis du Nord et du

Sud Est des Alpes

Mes-images-88-0003.jpg

 

Le col de la Bonette se situe entre la cime de la Bonette (2 860 m) et la cime des

Trois Serrières (2 753 m).

Une bonne partie de la route entre Jausiers et Saint-Étienne-de-Tinée est située

en zone protégée du Parc national du Mercantour.

Jadis, cette voie stratégique n'était qu'un chemin muletier ; il est élargi dès 1832,

mais la route actuelle ne fut achevée qu'en 1964.

P1160570.JPG

 

Juillet 2011, au col de la Bonette avec ma tribu..la vue était bien dégagée!

P1110775.JPG

 

La route de la Bonette représente une incontestable liaison entre la

Méditerranée et les Alpes, une voie d’ouverture que l’on vienne du Nord,

Vallée de l’Ubaye ou du Sud, Vallée de la Tinée.

Véritable ruban d’asphalte touristique évoluant dans des paysages grandioses,

on ne peut rester insensible devant des sommets enneigés, des panoramas voilés

ou des vallées plongeantes.

cache_2422122072.jpg


Au sommet, la vue est grandiose par temps clair. La cime de le Bonette semble

dominer sur les sommets avoisinants : Pelvoux, Viso, Mont Pelat, sommets du

Queyras, Alpes du Sud, sommets italiens.

C'est une de mes photos prise en juillet 2011, c'est ainsi que j'aurais aimé vous

montrer ce col!!!

P1110767.JPG

 

Après notre ascencion au col de la Bonette, nous redescendons vers le Hameau

du Villard qui se trouve sur la même route, mais plus près de Jausiers.

On cherche un peu le départ de la rando et lorsque les premières voitures

arrivent, on se rend compte qu'il n'y a pas assez de place pour toutes les garer...

aussi quelques uns d'entre nous, doivent monter à pieds

LANS-3-6-12.jpg

 

Nous voici au départ de la rando, c'est plus champêtre que la veille dommage,

le temps annoncé se confirme...

Dans les Alpes du Sud, le contraste entre l'adret et l'ubac est exttêmement 

important. Cela va même jusqu'à compenser l'altitude et expliquer une activité

agricole intense jusqu'à plus de 2000m d'altitude comme dans le Vallon des Siagnes.

P1160574.JPG

 

P1160575.JPG

 

Point de vue sur Serre de Lans et ses champs cultivés.

P1160577.JPG

 

Devant, Jean Claude et Dominique auxquels j'ai confié la randonnée...

Par une piste nous montons régulièrement, rien de difficile. De beaux points

de vue agrémentent la balade même si cela manque un peu de luminosité.

P1160578.JPG

 

Vue sur Jausiers

P1160579.JPG

 

Toujours Jausiers et son environnement

P1160580.JPG

 

Ensuite nous faisons une agréable traversée dans le Grand Bois.

Maintenant, on ne monte plus, il ne nous reste plus qu'à regarder

les grands arbres et les fleurs!

P1160582.JPG

 

L'équipe de choc!!

P1160583.JPG

 

Alors Serge, on récupère??

P1160585.JPG

 

Dans cette forêt humide les coucous bordent le chemin.

P1160586.JPG

 

Pause photos....

DSC04477.JPG

 

Le clan des femmes..........

P1160587.JPG

 

Le clan des hommes qui sont, on le voit, en nombre.....

Mes-images-88-0998.JPG

 

Et Geneviève qui fait un petit repos..........

P1160594.JPG

 

Danielle et Max exposent leurs coups de soleil de la veille!

Aujourd'hui, pas de risque pour les coups de soleil...

P1160596.JPG

P1160597.JPG

 

Le lac des Sagnes (1905 m) est surplombé par la Tour des Sagnes (2364 m)

qui se reflète dans les eaux du lac, cette image constituant une des cartes

postales incontournables de la vallée de l'Ubaye.

Notre rando, si on la faisait en totalité accéderait à ce lac mais, 24km

et 720m de dénivelée pour y arriver........ nous bifurquons donc à un peu

moins de la moitié du parcours pour rejoindre le sentier du retour...

dscn0021.jpg

 

Au niveau de Beaumont, un passage un peu plus délicat à passer...

Mes-images-88-1000.JPG

 

1206Can044.JPG

 

DSC04481.JPG

 

Par moment ce sentier est légèrement effondré aussi il devient malcommode...

P1160606.JPG

 

Il faut parfois le quitter ou le contourner...

Mes-images-88-1002.JPG

 

Puis nous voici à nouveau au milieu d'une belle végétation...

P1160617.JPG

 

Sauge des près

P1160619.JPG

 

P1160615.JPG

 

Nous voici arrivés à la bifurcation où nous prenons le chemin du

retour et abandonnons celui du Lac des Siagnes.

A partir de maintenant notre but est de trouver un coin pour le repas.

P1160614.JPG

 

C'est chose facile car, bords de chemin ou prairies nous tendent les bras,

il y a juste à choisir le meilleur coin, confortable et avec vue!

P1160613.JPG

 

Chacun s'installe choisissant son petit coin...

P1160611.JPG

 

P1160610.JPG

 

Gentiane coriace

DSC04479.JPG

 

Puis après le repas nous continuons notre chemin du retour, quelques gouttes

nous font accélérer...mais rien de méchant! Jausiers, tout en bas est en vue,

encore 45mn pour arriver aux voitures.

Mes-images-88-0990.JPG

 

Trolle d'Europe

P1160618.JPG

 

La rando terminée nous passons à l'hôtel récupérer quelques unes qui le matin

avaient déclaré forfait!

Nous partons ensuite à Barcelonnette pour découvrir la ville qui est bien déserte,

c'est dimanche, il ne fait pas beau et bien des magasins sont fermés.

alpes-barcelonnette.jpg

 

Le long hiver obligeait les habitants de la vallée de l'Ubaye à diversifier leurs

activités et à se montrer entreprenants. Pendant que les uns restaient à tisser

laine et chanvre ou à filer la soie, les autres s'expatriaient, le temps des mauvais

jours ou le temps de leur vie active. Ils excellaient comme colporteurs

(tissus et vêtements), instituteurs ou bergers transhumants. Pendant leur enfance,

une solide scolarisation et les récits des aînés les avaient armés pour les voyages...

Le Mexique, libéré de la tutelle espagnole, devient pour eux une nouvelle terre de

colportage où ils vont exercer leur double savoir-faire commercial et technique,

en particulier dans les métiers de la laine et de la soie.

Implantés au Mexique dès 1812, les Barcelonnettes voient leur succès se confirmer

à partir du Second Empire. Cinquante ans après leur arrivée, ils possèdent de

nombreux magasins de détail (tissus pour vêtements, linge de corps, de maison),

un réseau de représentants dans tout le pays et des comptoirs d'achat en Europe

avec d'importantes ramifications en France et en Angleterre.

D'une politique commerciale, ils passent peu à peu à une politique industrielle et

ouvrent l'ère des grandes compagnies industrielles (la compagnie d'Orizaba qui

emploie 10 000 ouvriers, la fabrique de Rio Blanco, la compagnie industrielle de

Veracruzana...). Les Barcelonnettes ne se limitent pas à la seule industrie textile,

ils mettent aussi en place de solides structures financières et prennent une part

active dans la direction de nombreuses institutions bancaires (Banque nationale

de Mexico, Banque centrale du Mexique ou la Banque Londres et Mexico...)

apposant ainsi leur signature au bas des billets de banque ! Mais la révolution

mexicaine gronde (1913-1920); la première guerre mondiale éclate. Dans tous

les grands magasins Barcelonnette,les employés se portent volontaires pour venir

se battre en France. Nombreux tomberont au champ d'honneur...

Marquée simultanément par ce que l'on a appelé l'autoritarisme mexicain et le

déclin de l'empire industriel et financier de la colonie Barcelonnette, la période

de l'entre-deux-guerres amorce dans la vallée de l'Ubaye la fin du "rêve mexicain".

Ainsi entre 1850 et 1950, 6000 à 7000 habitants de l'Ubaye ont quitté leur pays

pour le Mexique (et quelques dizaines pour l'Argentine) avec l'espoir de faire

fortune. Quatre à cinq cents familles seulement sont retournées au pays, on estime

à 60 000 les descendants des Barcelonnettes dispersés sur tout le territoire mexicain.

Nombre d'entre eux se sont fondus dans la population locale.

Quelque-uns demeurés Bas-Alpins partagent leur vie entre le Mexique et la

vallée de l'Ubaye.

 

folklore-barcelonnette-france-5004999042-562679.jpg

 

Barcelonnette est située dans les Alpes du sud de la France, au nord-est du

département des Alpes-de-Haute-Provence. À deux pas de l'Italie du Nord,

elle est au carrefour de la Provence, du Piémont et du Dauphiné.

Située entre deux massifs montagneux, Barcelonnette est une ville montagnarde

nichée à 1135 mètres d'altitude au cœur de la vallée de l'Ubaye, et en est la plus

grande ville. Dans l'ambiance chaleureuse d'une " île dans la montagne",

BARCELONNETTE oscille auprès des saisons entre neige et soleil..

2.jpg

 

les villas mexicaines.

Sur un demi-siècle (1880-1930), la construction des villas de Barcelonnette

et Jausiers regroupe une cinquantaine d'édifices qui ont favorisé la création

d'un nouvel urbanisme proche de celui des villes d'eau contemporaines où,

de la même façon, les parcs et jardins l'emportent sur le bâti.

Un mode de villégiature qui va caractériser l'émergence de cette nouvelle

architecture... Les commanditaires sont tous des enfants du pays, de retour

après de longues années d'émigration et qui ont tous brillamment réussi dans

l'industrie textile et le négoce. Ainsi, après avoir longtemps été à la pointe du

goût et de la modernité, ils s'attachent à la construction d'une villa moderne

où ils passeront l'été avant de rejoindre le front de mer dès les premiers frimas

de l'hiver Alpin.


L'Hôtel AZTECA et le Musée de la vallée , accueillent régulièrement des

descendants mexicains sur les traces de leur lointain aïeul de l'Ubaye.

Barcelonnette_-_Villa_mexicaine_-977.jpg

 

Les villas deviennent Villa mexicaine à Barcelonnette, ambitieuses,

les modèles se multiplient, les façades s'ornent et surtout les toitures

se compliquent, toujours plus hautes.

Villa Lafontaine

1605_villa_barcelonnette.jpg

 

Villa Anita

Barcelonnette_-_Villa_Anita_-019.jpg

 

Après cette visite de Barcelonnette, il pleut...nous revenons à Jausiers et faisons

une halte gourmande à la "Maison de pays"

Les produits gourmands de cette belle maison (près de 500 m2 d’exposition-vente)

proviennent de la vallée de l’Ubaye : fumeton, liqueurs du Grand Rubren,

confitures de Mme Tron, miels bio et label rouge des Sanières, fromages,

charcuteries de l’Ubayenne des Viandes… Sans oublier la liqueur de génépi ou

de mélèze..et bien d'autres bonnes et belles choses!!

resizer.php

 

Une fois les achats terminés, retour à l'hôtel;

19h, on se retrouve pour le planteur et une chance, il ne pleut plus on peut

donc s'installer dans le jardin comme les jours précédents.

C'est notre dernière soirée à Jausiers, snif, snif...

20h, nous passons à table! Les repas sont toujours bons, le rosé aussi!!

P1160565.JPG

 

Un petit tour des tables...chaque fois nous essayons de changer de voisins

de table, ceci pour la convivialité!

P1160564.JPG

 

P1160563.JPG

 

Fin de cette 3ème journée, tout le monde au dodo!

Il reste un article pour ce beau Week-End!

Performance de la journée :

Marche : 3h30 - Dénivelée : 350m - Distance : 10km

Partager cet article

Repost 0
Published by Maryjo - dans Nos Week-end
commenter cet article

commentaires

Frieda 22/08/2012 15:52


Je viens de passer un beau moment de balades et découvertes


sur votre bel univers


Merci et bonne journée à tous


Frieda