Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresses à retenir..

 
Auberge de la Cascade
Saint Chély du Tarn
48120 Ste Enimie
 
Gîte d'étape "La Martinette"
Hameau la Martinette
38580 La Ferrière d'Allevard

 Les Ecuries de l'Aube
Route de Vauvenargues
13100 St Marc Jaumegarde

Cliquer ici


SALONS de SAINT PONS
 (où nous avons fêté Mado)
13420 Gémenos
04 42 84 15 14

Cliquer ici

Terre de Chanvre
10 rue Fontange 13006
Marseille 
tel : 04 91 42 06 75
  Cliquer ici.

Le Relais d'Aguilar
 Tuchan 11350
Tel: 0468454784

Cliquer ici

Relais Cap France "La Jacine"
Bouvante le Haut
Idéal pour vos séjours dans le Vercors.

Cliquer ici


"Bijoutia - Claudia.B"
Création artisanale de bijoux.
Montréal - Canada
Cliquer ici
 
Roland FERRANDI
Tous travaux électricité
23 Traverse de Rabat 13009 Marseille
TEL : 0680151644
E-Mail : frelec09@gmail.com

Gilles DI MARTINO
Une aide précieuse pour tous vos
"problèmes informatiques"
Portable : 0633602150
 Courriel : aide.ordi13@free.fr
 

Rechercher

">

Ma Musique

12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 07:43

 Vendredi 19/10/2014

Lever 7h, encore toute la nuit, pluie et orage ont bercé

notre sommeil! Décidément jusqu'à la fin de notre séjour

nous y auront eu droit!!

Ce matin on refait les bagages, on range les appartements

et après le petit déjeuner nous quittons le VVF;

Comme il fallait quitter les lieux le matin, avant le séjour,

j'avais proposé aux participants à d'aller visiter le joli village

de "La Couvertoirade" que je connaissais déjà et qui

j'étais sure, plairait; La majorité du groupe est d'accord aussi

ce matin, après les dernières formalités, direction :

"La Couvertoirade"!

Certains ont commandé des pique-nique pour midi, d'autres

se sont débrouillés autrement...et j'en ai même vu se faire des

sandwichs au petit déjeuner!!! Mais bon, toujours les mêmes;

265 (FILEminimizer)

 

Osons pousser les portes du temps et plongeons-nous

dans la vie de cette cité médiévale : La Couvertoirade!

La Couvertoirade constitue dès l’origine pour les Templiers un

centre d’exploitation agricole. Sur ces terres, ils font cultiver aux

paysans des céréales, élever des chevaux (pour la guerre) et des

ovins (pour la viande, les peaux, le lait). Un bourg se développe

autour du château, encore visible de nos jours.

En 1312, l’ordre du Temple est dissous. L’ensemble de leurs biens

revient aux Hospitaliers qui deviennent les nouveaux maîtres de

La Couvertoirade. La bourgade compte 135 feux en 1328, soit

environ 800 personnes. Au milieu du XIVe siècle, les « Routiers »

(des compagnies de mercenaires vivant en bandes plus ou moins

organisées et souvent peu disciplinées) pillent le Larzac. Par crainte

de ces bandes armées, les habitants finissent par faire fortifier le

bourg de 1439 à 1445. C'est Déodat d'Alaus, maître maçon de

Saint-Beauzély, qui est chargé d'exécuter ces travaux.

Malheureusement, ce territoire se sera déjà fortement dépeuplé.

À ce siècle de fléaux succède un siècle de repeuplement et de

reconstruction dont témoignent de nombreuses maisons ayant

conservé des éléments de la fin du XVe au début du XVIe siècle.

En 1562, au début des guerres de religion, les Huguenots tentent de

prendre la cité, en vain. En 1702 les habitants s’arment et restaurent

les portes par crainte des Camisards, mais le bourg ne sera plus

jamais attaqué. Malgré les épidémies et les disettes s’instaure une

certaine prospérité. En 1768 le bourg est érigé en commanderie

indépendante, octroyée au chevalier Riquetti, baron de Mirabeau,

déjà commandeur de Sainte-Eulalie. La Révolution confisquera

bientôt toutes les possessions hospitalières qui reviendront aux

paysans. Au XIXe siècle, la commune est touchée par l’exode rural

mais maintient son activité économique agricole. Puis, à partir des

dernières décennies du XXe siècle, la commune exploitera aussi

son passé templier à des fins touristiques.

ms_96656417_villages-de-france-la-couvertoirade.jpg

 

Ce village fortifié, classé et protégé recèle de trésors: l'église Templière

puis Hospitalière, les remparts, le château Templier XIIème siècle, le

four banal, la lavogne, le moulin et un dédale de rues bordées d'Hôtels particuliers, de maisons typiques du Causse et d'échoppes.

L'enceinte conserve son chemin de ronde, ses tours et ses deux portes.

C'est par celle du nord que l'on accède au château et à l'église.

P1120182.JPG

 

Après avoir pris nos tckets d'entrée, chacun fait la visite

à son rythme et par petits groupes..

P1120183.JPG

 

visitevirtuelle.jpg

 

Après être entrés par l’ancienne porte fortifiée, c’est un méandre

de ruelles, de petits passages couverts, et de maisons du XVe siècle

qui nous attendent;

P1120184.JPG

 

P1120185.JPG

 

On commence la visite par une présentation du site à l'aide d'objets, d'expositions et d'explications pour mieux comprendre ce que nous

allons voir!

268--FILEminimizer-.JPG

 

270--FILEminimizer-.JPG

 

272--FILEminimizer---FILEminimizer-.JPG

 

P1120190.JPG

 

Une fois bien documentés, passage sur le chemin de ronde des

remparts qui dominent le village et les paysages environnants

modelés par les Templiers qui avaient fait du Larzac un

véritable grenier à blé.

275--FILEminimizer---FILEminimizer-.JPG

 

La rue droite est la seule rue du village où l'on décèle un urbanisme

en rapport avec l'enceinte hospitalière.

Elle est aujourd'hui bordée de maisons à l'architecture caussenarde.

Les anciennes bergeries voûtées au rez-de-chaussée font maintenant

office de logement ou d'échoppes. Les escaliers appelés" lou balet"

conduisent au premier étage qui était, à l'époque, le lieu d'habitation.

Le dernier étage constituait le grenier.

P1120198.JPG

 

Les remparts et les tours incorporées, certaines carrées

et certaines rondes, encerclent le village.

P1120205.JPG

 

281--FILEminimizer---FILEminimizer-.JPG

 

Par petits groupes, nous déambulons dans le village...

P1120213.JPG

 

Une caractéristique particulière: En explorant le village on constate

le nombre de maisons qui ont un escalier extérieur en pierre menant

au premier étage, à l'origine utilisé pour l'habitation, tandis que le

rez de chaussée a été maintenu pour le bétail.

Cette disposition traditionnelle a été conservée, bien que le rez de

chaussée est maintenant plus susceptible d'être utilisé comme une

galerie, restaurant ou atelier d'artisan.

P1120214.JPG

 

278--FILEminimizer---FILEminimizer-.JPG

 

On accède par un escalier taillé dans la roche à l’église St-Christophe.

Construite en partie par les templiers puis par les hospitaliers,

elle possède des vitraux contemporains

277--FILEminimizer-.JPG


Les habitations sont couvertes de toits de lauze

283--FILEminimizer-.JPG

 

Le moulin à vent de la colline du Rédounel est l’unique moulin à vent

restauré de l’Aveyron. En montant cette colline, on découvre une belle

vue d’ensemble de La Couvertoirade.

Ci-dessous, cheminée typique de la région

290--FILEminimizer-.JPG

284 (FILEminimizer)

 

Echoppes et boutiques artisanales animent le village

287--FILEminimizer---FILEminimizer-.JPG

 

La Couvertoirade est une petite cité fortifiée, avec des remparts

et un chemin de ronde en excellent état, entourant un ensemble

de maisons d'architecture "caussenarde";

286--FILEminimizer-.JPG

 

Le four banal du village templier, longtemps à l’abandon est

aujourd’hui également restauré et remis en fonction.

On peut y déguster du pain, des fouaces et autres spécialités

locales. Il arrive même parfois qu'il se transforme en :

« théâtre de poche »..

294--FILEminimizer---FILEminimizer-.JPG

 

Au-dessus du four banal, entre l'église et l'enceinte à sa gauche,

un petit escalier grossièrement taillé dans le rocher mène à ce que

l'on appelle le "Don de l'eau". Il s'agit d'un petit évier qui permettait

en cas de guerre ou d'épidémies, de désaltérer pèlerins et autres

voyageurs tout en maintenant fermées les portes du village.

La_Couvertoirade-Don_de_l-eau-20130516.jpg

 

Montée vers l'église, vite, il se met à pleuvoir!

296--FILEminimizer-.JPG

 

297--FILEminimizer---FILEminimizer-.JPG

 

Le château templier a été édifié vers la fin du XIIe siècle sur le piton

rocheux du village.

Sa mission, jusqu'à l'édification des remparts au XVe siècle, a été de

protéger les villageois en cas d'attaque, en témoigne sa barbacane,

cette enceinte primitive, ainsi que les vestiges d'une bretèche, situés

au dessus de sa porte d'entrée.

Cet édifice possède en trois parties: une basse cour, un corps de logis

et un donjon;

298--FILEminimizer-.JPG

 

Les alentours de l'église sont d'un calme étonnant, et le cimetière

attenant abrite quelques stèles dites "discoïdales";

P1120217

300--FILEminimizer---FILEminimizer-.JPG

 

Intérieur de l'église Saint Christophe

P1120218.JPG

 

Monique, Mireille et Danielle et leurs petites bougies!

P1120226.JPG

 

Vitraux contemporains de l'église, signés par le maître verrier

Claude Baillon, ils ont la particularité d’être figuratifs, chose

rare pour des vitraux contemporains.

P1120221.JPG

P1120220.JPG

 

Structure moderne juste à côté de l'église et je ne me

souviens plus ce qu'elle représente...

305--FILEminimizer-.JPG

 

Surgissant sur l’immensité du Larzac avec tours et murailles,

la Couvertoirade abrite dans une atmosphère envoûtante un

dédale de ruelles, de passages couverts et de minuscules places,

et nous, nous sommes enchantés de notre détour et de la visite!

307--FILEminimizer---FILEminimizer-.JPG

 

312--FILEminimizer---FILEminimizer-.JPG

 

Et nous voici rassemblés après cette superbe visite pour

une dernière photo souvenir de ce magnifique séjour;

320--FILEminimizer-.JPG

 

En rejoignant le parking, quelques boutiques ouvertes nous

attirent..on peut y trouver des produits locaux..y compris ce vin!!

Les vignobles du Languedoc souffrent encore de leur mauvaise

réputation alors que la qualité du vin a considérablement évolué.

Pour se faire remarquer, un producteur a appelé son vin le

"Vin de Merde". Succès garanti.

321--FILEminimizer-.JPG

 

Il est déjà plus de midi, nous rejoignons les voitures et nous donnons rendez-vous à la première aire d'autoroute afin de manger ensemble..

et là, encore cafouillage...on n'arrive pas à manger tous ensemble!!

Nous, je crois qu'on était 3 voitures au même endroit et les autres ailleurs...Encore une fois le téléphone a bien marché..mais n'a pas

permis que l'on se retrouve pour manger car sur les autoroutes,

pas facile de faire "marche arrière"...


Ci-dessous, petite pause "douceur ou boissons"...en cours de route!

322--FILEminimizer---FILEminimizer-.JPG

 

On apprécie bien...... 

324--FILEminimizer-.JPG

 

Vers 18h30 nous arrivons à Marseille où nous retrouvons,

le bruit, les odeurs de pot d'échappement... les incivilités

au volant, etc...mais aussi, le soleil!!

Notre prochain séjour est en Janvier 2015, "Raquettes à Orcières"!

Partager cet article

Repost 0
Published by Maryjo - dans Nos Week-end
commenter cet article

commentaires

Michèle Escudéro 12/11/2014 19:13


Joli reportage qui m'a replongée dans ma découverte de cette superbe cité que je ne connaissais pas, en venant à pied par le causse depuis le village du Caylar et voir au fur et à mesure émerger
les tours, qui enfin se révélaient entièrement ainsi que la cité, a été un très beau moment