Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresses à retenir..

 
Auberge de la Cascade
Saint Chély du Tarn
48120 Ste Enimie
 
Gîte d'étape "La Martinette"
Hameau la Martinette
38580 La Ferrière d'Allevard

 Les Ecuries de l'Aube
Route de Vauvenargues
13100 St Marc Jaumegarde

Cliquer ici


SALONS de SAINT PONS
 (où nous avons fêté Mado)
13420 Gémenos
04 42 84 15 14

Cliquer ici

Terre de Chanvre
10 rue Fontange 13006
Marseille 
tel : 04 91 42 06 75
  Cliquer ici.

Le Relais d'Aguilar
 Tuchan 11350
Tel: 0468454784

Cliquer ici

Relais Cap France "La Jacine"
Bouvante le Haut
Idéal pour vos séjours dans le Vercors.

Cliquer ici


"Bijoutia - Claudia.B"
Création artisanale de bijoux.
Montréal - Canada
Cliquer ici
 
Roland FERRANDI
Tous travaux électricité
23 Traverse de Rabat 13009 Marseille
TEL : 0680151644
E-Mail : frelec09@gmail.com

Gilles DI MARTINO
Une aide précieuse pour tous vos
"problèmes informatiques"
Portable : 0633602150
 Courriel : aide.ordi13@free.fr
 

Rechercher

">

Ma Musique

13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 07:25

  Trace du parcours effectué pour la visite du FortFORT-DE-TOURNOUX.jpg

 

Ce 1er juin 2012, rendez-vous à 7h sur le parking de la piscine de Bonneveine.

Pour ce Wee-end, nous sommes 35 en tout mais seulement 25 au départ,

troisvo itures devant nous rejoindre à l'aire de Manosque où nous allons faire

la pause regroupement et petit déjeuner;

Tout le monde est à l'heure...mais nous attendons un peu car Gilbert Colognoli

et Claudie sont partis directement et je ne le savais pas..

Nous retrouvons tout le monde à Manosque.

Parmi nous pour ce WE, Françoise et René Vernay, amis des Aupicon, il ont

déjà participé plusieurs fois à nos WE.

Nous arrivons à Jausiers vers 11h15, nous allons directement à l'hôtel où les

chambres sont prêtes, nous prenons donc possession de celles-ci;

Nous réglons l'heure des repas du soir et petits déjeuners et commandons

les paniers "pique nique" du lendemain; Ainsi nous allons pouvoir passer cette

première journée l'esprit tranquille! 

Il fait très beau et même chaud, c'est une chance!!!

P1160480.JPG

 

Au cœur de la Vallée de l’Ubaye et au pied du Col de la Bonette/Restefond,

route la plus haute d’Europe, Jausiers, bourg d’une grande authenticité, a

une situation privilégiée.
Son église du XVIIème siècle, classée monument historique, ses belles villas

et son musée sont, parmi d’autres, le témoignage de son patrimoine historique

et culturel.

Côté nature, les paysages sont de toute beauté, côté ville, plus d'une attraction

architecturale émerveillera les visiteurs.

Malgré sa petite taille 1000h, et son isolement paisible, Jausiers et sa grande

soeur Barcelonette ont un héritage culturel international extraordinaire,

avec un lien très unique avec le Mexique !

P1110698.JPG

 

Connue pour ses villas à l'architecture bien particulière, Jausiers a subi

des influences latines. Pour comprendre leur origine, il faut remonter à

1805,lorsque Jacques Arnaud, un habitant de Jausiers, partit en Louisiane

où il fonda Arnaudville. Seize ans plus tard, en 1821, il émigre au Mexique

avec ses deux frères.

Trois de leurs anciens employés de Jausiers les ont suivis pour faire fortune.

Leur succès et leur retour au pays en 1845, provoquèrent le départ des jeunes

hommes de la vallée en quête d'une vie meilleure.

Beaucoup réussirent de manière spectaculaire dans le secteur du textile et

de la banque et rentrèrent au pays construire villas et tombes, signes

ostentatoires de leur réussite sociale.

Une cinquantaine de maisons entourées de jardins et de parcs ont été

construites entre 1880 et 1930.

Elles restent, à Barcelonnette et à Jausiers, les témoins de cette épopée.

Ces villas sont maintenant intégrées aux divers quartiers qui se sont développés.

Barcelonnette-Villas_mexicaines-DSCF8740.JPG

 

Le Plan d'eau de Siguret à Jausiers est aménagé à proximité du village,

il invite au jeu et  à la détente dans un cadre magnifique.

Et  justement c'est là que je vais mener le groupe pour le pique nique de midi!.

Des aires aménagées autour du lac, j'en suis sûre vont plaire...

L'endroit est beau, agréable et confortable, après la route du matin cette

pause détente est bien appréciée!

Mes-images-87 0814

Mes-images-87-0813.JPG

 

On s'installe sur plusieurs tables et comme chaque fois, on tourne

en rond avant de trouver sa place...

1206Can003.JPG

 

Nous voici posés, dégustant un léger pastis....

P1160402.JPG

 

Sur les tables c'est le grand déballage!

P1160403.JPG

 

Et voici Gilbert et Claudie....nous les avons retrouvés!!

P

 

Francis et Christiane et leurs amis René et Françoise dite "Pilu"...

P1160406.JPG

 

Les cousins sont ensemble, il faut dire que cette année nous avons peu

vu Hélène et Jean Claude....mais ils avaient un bon motif qui je crois ne

sera plus d'actualité à la rentrée, aussi je les attends aux prochaines randos..

Marie Thérèse et Roger fidèles à nos WE depuis qu'ils ont commencé,

souvent me mènent en voiture mais on a un problème avec ce GPS qui plait

tant à Roger et qui nous fait nous égarer... quant à Michèle, pour ce WE,

elle ne sait pas où elle a mis les pieds!! On en reparlera.

P1160405.JPG

 

Pierre, Monsieur GPS et Danièle, face à Marc, sont en petit

comité et croquent la pomme..

P1160404.JPG

 

Après le repas nous devons rejoindre le pied du Fort de Tournoux

qui est à une dizaine de km, où notre guide nous attend pour la visite.

Mes-images-87-0815.JPG

 

image334.jpg

 

Le fort de Tournoux s'étale sur 400 mètres de dénivelé entre 1290 et 1490 m

d'altitude, accroché au flanc de la montagne tel un nid d'aigle, surplombant

La Condamine-Châtelard. Il se décompose en 3 forts reliés et disposés

verticalement, plus une caserne au pied de la falaise.

Une partie du dispositif est creusée dans la montagne, tel l'escalier allant de la

base jusqu'au fort haut (qu'on peut deviner grâce aux trous d'aération dans la

falaise). Le programme de construction ne fut jamais achevé, mais le fort fut

renforcé en 1880 par la batterie des Caures et le fortin de Serre-de Laut en 1890.

Mes-images-87-0818.JPG

 

Surnommé le "Versailles militaire du XIXe siècle", comparé à une muraille

de Chine miniature ou à une lamaserie tibétaine, ce fort constitue le noyau

du dispositif stratégique de la vallée de l'Ubaye.

Accroché à un éperon rocheux au-dessus de Condamine-Chatelard, dominant

la rive droite de l'Ubaye, l'ouvrage le plus impressionnant de la vallée de

l'Ubaye s'étend sur plusieurs niveaux. Dès 1709, les Français installent sur les

rochers de Tournoux un camp retranché destiné à combattre les Savoyards et

les Piémontais. La construction de l'ouvrage est décidée en 1837 par le général

Haxo, directeur des fortifications sous la monarchie de Juillet.

Les travaux débutent en 1843 pour s'achever en 1866, et nécessitent le concours

de 1 500 ouvriers.

fort_du_tournoux_alpes_de_hte_provence_0.jpg

 

Notre guide est arrivé, il nous présente le Fort et la visite

Mes-images-87-0820.JPG

 

Un guide très intéressant qui fait l'unanimité.

P1160412.JPG

 

Pour arriver au Fort il faut monter par un chemin au soleil

aussi chaque fois qu'il y a un peu d'ombre le guide nous fait

arrêter pour nous donner les explications....

P1160414.JPG

 

Le chemin est bordé de cytises...

1206Can015.JPG

Plus on monte plus le fort donne l'air de se rapprocher....

Le but du système de défense était de contrôler le débouché du vallon

de Larche menant à la frontière, et ainsi de bloquer grâce à sa puissance

de feu une éventuelle armée italienne. D'autant plus que le fort surplombe

le carrefour où la route d'Italie bifurque vers le Nord pour rejoindre

le Queyras et l'Embrunais, et vers le sud vers Jausiers.

P1160415.JPG

 

On monte en plein soleil et il fait très chaud, la pente est douce,

mais la montée en lacets donne l'impression que ça ne finit jamais...

1206Can005.JPG

 

En avril 1945, le fort constitue la base française des troupes qui reprennent

les ouvrages de Saint-Ours et de Roche-la-Croix aux Allemands. Le fort sert

de dépôt de munitions jusqu'en 1987.

Disposé en escalier sur une arête, le fort de Tournoux est composé d'un fort

supérieur et d'un fort moyen, reliés par une route sinueuse. Le fort supérieur

est doté d'un bâtiment de forme carrée, et dispose d'un tunnel conduisant à

une double caponnière. L'escarpe est dotée de casemates voûtées.

P1160417.JPG

 

Au cours d'une des pauses explicatives....

Mes-images-87-0828.JPG

 

Une tour de guet

Mes-images-87-0832.JPG

 

L'accès au fort moyen se fait par une porte d'entrée fortifiée dotée d'un

pont en bois. Il est composé d'un pavillon d'officiers et d'une caserne assis

sur le terre-plein des bastions, et se distingue par ses chambrées desservies

par de longues coursives métalliques fixées à la roche. Des locaux troglodytes

à vocation logistique sont aménagés à l'intérieur de cavernes creusées.

Le fort moyen est complété par une batterie casematée en 1934.

Surnommé le "Versailles militaire du XIXe siècle", souvent comparé à une

muraille de Chine miniature ou à une lamaserie tibétaine, cet ensemble

majestueux accroché à la pente abrupte constitue dès le milieu du XIXe siècle 

le noyau du dispositif stratégique de la vallée de l'Ubaye

Mes-images-87-0837.JPG

 

Mes-images-87-0841.JPG

 

Mes-images-87-0839.JPG

 

Ce fort ne fait pas partie de la ligne Maginot, mais le plateau de Tournoux

a été depuis toujours une position stratégique.

Dès 1709, le maréchal de Berwick reçoit quelques crédits et aménage des

retranchements, achève la construction de redoutes, élargit et améliore

routes et chemins.

La population est fortement mise à contribution et les réquisitions pleuvent:

main d'oeuvre sur les chantiers, matériaux, bois, vivres, fourrage, hébergement

etc. Sur le site campent jusqu'à 16 bataillons.

Le camp de Tournoux est utilisé dès 1744 à l'occasion de la guerre de succession

d'Autriche.

Mes-images-87-0851.JPG

 

Mes-images-87-0079.JPG

Jusqu'à la Révolution, le plateau de Tournoux fera parler de lui. Une polémique

s'engage: est-t-il nécessaire d'élever un fort à Tournoux compte tenu des frais

engagés pour construire Montdauphin? D'autre part si on fait d'importants

travaux à Tournoux, la route de la vallée au niveau du Lauzet doit être améliorée

mais elle deviendra alors une voie d'invasion facile.

Le déclenchement de la Révolution s'il étouffe les polémiques, remet Tournoux

à l'ordre du jour et en 1792 le général Kellerman y fait stationner 10 bataillons.

P1160430

 

157RI


La salle de bains...........

Mes-images-87 0064

 

D'un côté la roche, de l'autre les constructions du fort.P1160428.JPG

 

Mes-images-87-0871.JPG

Mes-images-87-0869.JPG

 

En 1865 on peut considérer le fort comme à peu près terminé; mais la

facture est lourde, 1.500.000 francs avaient été alloués et en 1864 les

dépenses se chiffraient à 2.760.000 francs alors qu'il manquait encore

150.000 francs pour terminer le fort en 1865!

En 1873 le fort reçoit ses premiers occupants, qui délaissent les lieux en hiver.
Jusqu'en décembre 1887 se succèdent différentes unités.

Les progrès de l'artillerie sont importants; on décide de construire de 1879 à

1883 2 lignes de batteries au clos des Caurres à 1750 m d'altitude.
Simultanément de 1880 à 1885 est entreprise la construction de la batterie

détachée de Vallon Claous (face à St Paul). Cette batterie (2 positions de 3 pièces)

comprend une casemate logement pour 48 hommes, un casernement extérieur

de 75 hommes, une poudrière sous roc, des magasins et locaux divers.

Au dessus de la batterie entre 2130 m et 2276 m d'altitude, 4 tours crénelées

sont construites. Tous ces bâtiments sont aujourd'hui propriété privée .

P1160427.JPG

 

Mes-images-87-0856.JPG

 

Mes-images-87-0864.JPG

 

P1160438.JPG

 

P1160440.JPG

 

P1160442.JPG

 

Durant la Première Guerre mondiale, il servit à emprisonner des officiers allemands.

Dans les années 1930, la puissance de feu de l'artillerie ayant progressé, le fort de

Tournoux fut doublé par les fortifications en béton armée semi-enterrées de

Roche-la-Croix et de Viraysse, sur la commune de Meyronnes, faisant partie de

la ligne Maginot des Alpes.

Le fort tira ses premiers coup de feu en situation réelle en juin 1940 face à

l'offensive de l'Italie de Mussolini et résista victorieusement.

Mais il fut occupé en 1943 par les Allemands, puis libéré en 1945.

Il resta occupé par l'armée française jusqu'en 1948, puis devint un simple dépôt

de munitions jusqu'en 1987, et est démilitarisé depuis. Depuis cette date,

l'association ubayenne "Fortifications de l'Ubaye" l'entretient et le fait visiter.

Mes-images-87-0066.JPG

 

Le fort est composé d'un pavillon d'officiers et d'une caserne assis sur le

terre-plein des bastions, et se distingue par ses chambrées desservies par

de longues coursives métalliques fixées à la roche. Des locaux troglodytes

à vocation logistique sont aménagés à l'intérieur de cavernes creusées.

P1160446

P1160444.JPG

 

l'accès se fait par une succession de marches taillées dans la pierre.

Ils s’étagent sur un peu plus de 600m de dénivelé avec régularité et

constituent un exemple typique et saisissant de l’architecture militaire alpine.

P1160454.JPG

P1160458.JPG

P1160459.JPG

 

P1160464.JPG

 

Avec nos lampes on traverse ces coursives troglodytes...

ce n'est pas toujours facile!

Mes-images-87-0109.JPG

 

Mes-images-87-0129.JPG

 

Barbelés, vestiges de l'occupation du fort

Mes-images-87-0122.JPG

 

Mes-images-87-0883.JPG

Mes-images-87-0112.JPG

 

Jausiers comporte de nombreuses demeures dites "mexicaines", construites

entre 1880 et 1930. C'est Barcelonnette qui en comporte le plus grand nombre,

mais la plus extraordinaire est située à Jausiers, avec le château des Magnans.

Le château rappelle le plus célèbre château d'Allemagne, le château de

Neuschwanstein construit au 19° siècle par Louis II de Bavière, un château

dont s'est inspiré Walt Disney pour "La belle au bois dormant".
De nombreuses autres demeures sont construites aux abords du village :

la villa Manon, la villa Javelly, la villa Morélia, les Charmettes, la villa

Campecina, la villa Laugier,...

DSC05133.JPG

 

Cest une des vues sur l'Ubaye, que l'on a du fort moyen...

Mes-images-87-0045.JPG

 

17h30, Fin de la visite, nous retournons à l'hôtel.

Après douches et repos, rendez-vous à 19h dans le jardin

des appartements où logent 4 couples de notre groupe.

comme chaque fois que nous partons en WE, Michèle et

moi préparons le planteur soit 8 litres....

Les occupants des appartements ayant des frigos tout est

stocké chez eux et lorsqu'ils sont prêts commencent à

préparer, ce qui est sympa!

P1160469.JPG

 

19h, tout le monde arrive et nous pouvons passer

aux choses sérieuses...personne ne se fait prier!

P1160470.JPG

 

L'endroit est agréable et surtout nous ne dérangeons personne...

car à 35, il faut dire que nous sommes un peu bruyants!

Mes-images-87-0886.JPG

 

En plus du planteur j'ai préparé une potion magique...

une bouteille de ti-punch"...J'invite les plus costauds à goûter,

il faut savoir qu'il n'y a que du rhum, du citron, du sucre de

canne et deux maracudjas macérés dans la préparation afin

d'adoucir...mais cela reste fort! La bouteille sur les 3 soirs,

s'est malgré tout vidée..

P1160471.JPG

 

Les "planteurs" aussi descendent bien...c'est pour cela

qu'il faut les 8 bouteilles pour le WE!

P1160472.JPG

 

Nous passons une heure au soleil à boire, à papoter

c'est notre moment convivial de la journée...

P1160473.JPG

 

P1160474.JPG

 

Dominique s'est mis à ma hauteur....

P1160475.JPG

 

L'apéro terminé nous nous dirigeons vers le restaurant

de l'hôtel où un bon repas nous attend.

Mes-images-87-0888.JPG

 

Mes-images-87-0889.JPG

 

Les appartements des 4 couples et le jardin de notre apéro...

P1160481.JPG

Cette première journée s'achève...tout s'est bien passé,

nous avons fait le programme tel qu'il était prévu, le temps

a été très beau, ce WE commence très bien. Je mettrai les

autres jours sur le blog avant de partir si je le peux!

Merci aux photographes qui m'on fait parvenir leurs photos,

Dominique, Jean Claude, Francis, René etc...

 

Site de cartes postales anciennes sur le fort de Tournoux

Partager cet article

Repost 0
Published by Maryjo - dans Nos Week-end
commenter cet article

commentaires