Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adresses à retenir..

 
Auberge de la Cascade
Saint Chély du Tarn
48120 Ste Enimie
 
Gîte d'étape "La Martinette"
Hameau la Martinette
38580 La Ferrière d'Allevard

 Les Ecuries de l'Aube
Route de Vauvenargues
13100 St Marc Jaumegarde

Cliquer ici


SALONS de SAINT PONS
 (où nous avons fêté Mado)
13420 Gémenos
04 42 84 15 14

Cliquer ici

Terre de Chanvre
10 rue Fontange 13006
Marseille 
tel : 04 91 42 06 75
  Cliquer ici.

Le Relais d'Aguilar
 Tuchan 11350
Tel: 0468454784

Cliquer ici

Relais Cap France "La Jacine"
Bouvante le Haut
Idéal pour vos séjours dans le Vercors.

Cliquer ici


"Bijoutia - Claudia.B"
Création artisanale de bijoux.
Montréal - Canada
Cliquer ici
 
Roland FERRANDI
Tous travaux électricité
23 Traverse de Rabat 13009 Marseille
TEL : 0680151644
E-Mail : frelec09@gmail.com

Gilles DI MARTINO
Une aide précieuse pour tous vos
"problèmes informatiques"
Portable : 0633602150
 Courriel : aide.ordi13@free.fr
 

Rechercher

">

Ma Musique

5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 07:19

                                                                Lundi 28 Octobre:

                   De la Bouilladisse - Vallon de l’Homme mort -

                                                 Le Garri, telle sera notre rando!

Aujourd'hui, 2ème semaine de vacances de Toussaint, les enfants

vont donc une nouvelle fois nous accompagner.

Nous avons rendez-vous à la Bouilladisse, au lieu dit « les Cadets »

au nord-est de la commune et le long de la RD 45e. 

 

panneau-la-bouilladisse.png

 

A sa création, elle prit le nom de La Bourine, quartier central où

fut installée  la première Mairie et où se trouvait déjà l'église

construite le 18 janvier 1782, ouverte au culte début 1783.

L'église actuelle a été construite en 1911.

L'étymologie de LA BOURINE viendrait de lièvre : pays de lièvre

La commune prit l'appellation de LA BOUILLADISSE le 26 mai 1909,

nom du quartier d'où sortait en « bouillonnant » la source de la FOUX,

appelée Bouilladoux.

C'est par arrêté du 6 juillet 1880 que le Président de la République

Mr Jules Grévy accorda l'autonomie communale à La Bourine,

quartier détaché d'Auriol.

De nos jours, cette bourgade ancienne, cité de mineurs, en effet des

puits permettaient d’exploiter les filons ramifiés du bassin houiller

de Gardanne) est devenue comme beaucoup d’autres communes dans

la région autour de Marseille, une cité dortoir qui accueille plus de

13000 habitants.

bouilladisse-pigeonnier.JPG

 

Ce sont Gilbert et Gérard qui aujourd'hui vont accompagner

notre groupe pour cette deuxième randonnée des vacances de

la Toussaint ouverte aux petits enfants de nos membres.

Le lieu du rendez-vous est prévu derrière le groupe scolaire

« des hameaux » qui comprend les maternelles et le primaire,

sur un terrain communal.

1.JPG

 

Mais aujourd’hui nous jouons de malchance car les déchets

de l’élagage entrepris sur la route d’accès depuis le matin sont

entreposés sur notre lieu de parking. Une discussion s’engage

avec l’agent municipal et dans l’intérêt général nous décidons

de déplacer les véhicules sur le parking de l’école.

2.JPG

 

10h15, il est grand temps de partir; Nous comptons « nos ouailles »;

Au départ de notre tracé nous sommes 37 dont cinq enfants : Lilou,

la plus ancienne, Esteban son petit frère, Miatta déjà présente lundi

dernier, et les deux cousines Maritrovato, Maïna et Eva.

3.JPG

 

Dés le départ on longe les dernières habitations et leurs belles

haies de buisson ardent

4.JPG

 

Nous partons d’un bon pas sous le soleil

5.JPG

 

Le sentier devient étroit et circule en fond de vallon

7

 

Nous apercevons sur notre droite la fin du « Garri » que nous

longerons en fin de journée pour le retour.

D’ailleurs, puisque nous y sommes et après les nombreuses

questions qui nous sont posées, un peu d’étymologie occitane:

Le garri, c’est le rat, cependant les Provençaux lui ont donné

d’autres sens et notamment la « Mamé » qui appelle son petit-fils: 

« viens ici mon Garri ! » et puis le joueur de boule à la pétanque

ramasse « le garri » en lieu et place du « cochonnet ».

8.JPG

 

Nous poursuivons notre sentier sur 1500m en contrebas de la

RD 45e souvent encombrée de déchets végétaux et de débris

de débroussaillage; Puis, la discussion avec Esteban aidant, et

malgré le conseil de Gilbert, Gérard en oublie de compter les

chemins sur la droite et tout le groupe se retrouve soudain au

même niveau que la route et alors là: conciliabule, étude de la

carte et constat : on est allé tout droit, il fallait tourner à droite

à la dernière intersection, 500m en arrière… !..Vous imaginez

la surprise du responsable qui aurait bien aimé à ce moment-là

jouer les « Garris » dans un trou de souris… !

Demi-tour pour retrouver notre intersection du vallon de l’homme

mort, et là, comme par magie, les éléments reconnus la semaine

précédente apparaissent: Le rocher falaise, le sentier dallé, etc.Ouf 

9.JPG

10

 

On s’en sort avec un bon km en plus !

11.JPG

 

Esteban en tête de colonne mène le train accompagné d’un

brave chien baptisé « caramel » suivi des filles qui nous

précèdent depuis le départ...

DSC1431.jpg

12-copie-1.JPG

 

 

Une petite halte pour récupérer...

13.JPG

 

...et poursuite de notre progression dans le vallon

15.JPG

 

Dans ce joli vallon c'est à la queue leu-leu que nous progressons!

16.JPG

 

18.JPG

 

Derrière, les filles ont un peu de peine à suivre et les arrêts

sont nombreux; Après enquête, il semble que ce soit la faim

qui en soit la cause de ces tracas.

19.JPG

 

20.JPG

 

Nous arrivons à la bergerie où notre tracé part à droite;

Le brouillard n'est pas encore dissipé!

23.JPG

 

Notre arrière-garde est attendue impatiemment....

24.JPG

 

il est 12h15 mais nous décidons d’avancer un peu plus loin pour

le pique-nique car nous avons à peine couvert un tiers du parcours;

Maintenant nous empruntons une large piste sur la crête;

DSC01432.JPG

 

DSC01433.JPG

 

26.JPG

 

Plusieurs bifurcations sont autant de pièges que

Gilbert et Gérard ont déjà repéré....

27.JPG

 

Nous prenons donc le bon chemin, celui de droite qui mène

vers la Montagne du Regagnas.

29.JPG

 

Encore quelques mètres... il est 12h30, nous décidons de déjeuner

30.JPG

 

Chacun comme à l’accoutumée trouve sa place selon ses désirs ;

Une mante religieuse vient nous tenir compagnie

35.JPG


DSC01438.JPG

 

Les enfants semblent affamés...

DSC01436.JPG

 

DSC01437.JPG

 

Gérard, appareil photos à la main travaille pour son reportage;

DSC01439.JPG

 

DSC01443.JPG

 

C'est le moment de la distribution des bonbons à la bergamotte

apportés par Gilbert!

DSC01447.JPG

 

33.JPG

 

Gérard et Gilbert bientôt aidés par tout un tas de bénévoles

remettent les licences 2013-2014 aux personnes présentes

ou représentées, puis c’est la photo de groupe qui met fin

à la pause méridienne.

37.JPG

 

Nous sommes au point le plus élevé de la rando, 500m, nous

n’aurons que de la descente pour le retour...ce qui en général

plait bien aux marcheurs!

38.JPG

 

On aperçoit sur la droite le Garri et ses strates de calcaire blanc

39.JPG

 

Notre descente se poursuit jusqu’à la côte 360 où nous attend

un double Y;à droite on remonte vers le Garri, à gauche on

descend vers « les Boyers » au sud-est de la Bouilladisse, au

centre la piste de pied de Garri qui nous intéresse ;

41.JPG

 

Ce carrefour est le lieu de notre dernier regroupement où notre

Josy a vraiment l’air « vannée » avec son sac jeté à terre dans le

plus grand abandon !

42.JPG

 

On fait un dernier petit point...

DSC01448.JPG

 

Pendant ce temps on discute encore un peu...

43.JPG

 

DSC01449.JPG

 

D’autres ont toujours la force de parler et puis on en profite

pour faire une photo de nos jeunes randonneurs, mais par

timidité sans doute, nous n’aurons pas Miatta...

44.JPG

 

à moins que par surprise..

DSC01453.JPG

 

Le dernier tronçon donne lieu a un cheminement plat

sous les collines du Garri

46.JPG

 

Esteban n’a pas quitté la tête et tout le monde suit beaucoup

mieux l’après-midi, car le ventre plein !

47.JPG

 

48.JPG

 

La dernière vue du Garri à droite, le Mont Julien,

le Grand Puech dans le lointain..

49

 

Puis après avoir suivi cette piste en corniche, nous plongeons

à gauche pour rejoindre « les Encrimauds » et les Cadets où

nous retrouvons nos véhicules.

50.JPG


Retour aux voitures, Esteban a l'air un peu fatigué même

s'il marche très bien pour son jeune age, quant à Lilou c'est

déjà une ancienne de la rando, toujours bon pied bon oeil!

DSC01456.JPG

 

 

Performances de la journée :

Marche : 4h15

Dénivelée : 300m (voir G…pour le supplément)

Distance : 12 à 13kms selon appareils...

 

Pour la petite Histoire à l’arrivée, Gaëlle nous montre

la trace de notre périple sur son GPS et oh surprise !

Avec un peu d’imagination on aperçoit un sanglier et,

merveille, notre aller-retour non prévu lui attribue la

queue qu’il n’aurait sans doute jamais eue…

Alors, bravo à vous tous pour vos talents de dessinateurs.

Merci à Gérard pour ses commentaires et les photos!

Merci aussi aux autres photographes!

Partager cet article

Repost 0
Published by Maryjo - dans Randonnées
commenter cet article

commentaires